Ils ne penseraient qu'au sexe, leurs poils rasés pousseraient plus drus et la taille de leurs pieds renseignerait sur celle de leur pénis. La liste de mythes masculins est longue, analysons-en quelques-uns.
Cela vous intéressera aussi

Les hommes ne pensent qu'au sexe

43 % des hommes de 18 à 59 ans pensent au sexe moins d'une fois par jour, entre une à deux fois par semaine ou même une à deux fois par mois, rapporte une des enquêtes les plus complètes sur les habitudes sexuelles des ressortissants des États-Unis, datant de 1994. Une étude plus récente indique néanmoins que chez les jeunes Américains, âgés de 18 à 25 ans, les pensées coquines surviennent toutes les 28 minutes.

Les célibataires ont une vie sexuelle plus épanouie que les époux

28 % de plus d'hommes mariés que de célibataires se déclarent sexuellement satisfaits, conclut une étude du Centre national de recherches sur l'opinion publique menée aux États-Unis en 2006. Non seulement leurs épouses sont plus susceptibles d'être orgasmiques mais leurs maris donnent et reçoivent davantage de sexe oral. 37 % d'entre eux âgés de 25 à 29 ans disent en outre avoir des relations sexuelles 2 à 3 fois par semaine contre 4 % des célibataires du même âge, indique un autre compte-rendu de l'institut Kinsey.

Le sperme est riche en calories

Faux ! Avec un apport de 15 à 30 caloriescalories par éjaculation de 4 à 6 millilitres de spermesperme en moyenne, la spermatophagie (ingestioningestion de sperme) ne fait pas grossir. En outre, le sperme contient de nombreux éléments nutritifs -- à l'origine prévus pour nourrir les spermatozoïdes : vitamines Cvitamines C et B12, sels minérauxminéraux (calciumcalcium, magnésiummagnésium, phosphorephosphore, potassiumpotassium et zinczinc) ou encore des sucressucres (fructosefructose et sorbitolsorbitol). Ce qui n'a pas manqué d'inspirer un chef cuisinier états-unien, auteur de deux livres de recettes à base du liquideliquide biologique (Natural Harvest, Broché, 2008 et Semenology: The Semen Bartender's Handbook, Broché, 2013)

Non, la taille des pieds masculins n'est pas corrélée à celle du phallus. © Aleser, <em>Wikimedia Commons</em>

Non, la taille des pieds masculins n'est pas corrélée à celle du phallus. © Aleser, Wikimedia Commons

En les taillant, cheveux et poils repoussent plus vite et plus dru

La couleurcouleur, la duretédureté ou la vitessevitesse de repousse de la barbe et de la chevelure ne sont pas modifiées par leur coupe. Cheveux et poils se forment en profondeur, au niveau du folliculefollicule pileux qui n'est pas concerné par la coupe. Biologiquement morte, la tige de poil sectionnée est quant à elle insensible à l'acte. Le poil qui pousse ensuite depuis sa base peut éventuellement paraître plus sombre puisque neuf et donc non exposé au soleilsoleil ou à d'autres causes d'usure. Biseauté par le rasage ou la tonte, il peut paraître plus dur au toucher, mais son épaisseur ne varie pas.

Les hommes aux grands pieds ont un grand sexe

Aucune corrélation n'a été confirmée entre la taille du pénispénis et celle des pieds des hommes, stipule une étude scientifique sur 104 volontaires. Elle confirme une précédente enquête qui se basait sur 3.000 témoignages masculins -- et dont l'objectivité pouvait questionner. Si le développement des orteils et du pénis sont bel et bien influencés par le même gènegène, la longueur de l'organe locomoteur ne permet pas de prédire celle de l'organe reproducteur.