Les cas de réinfection par le coronavirus sont rares mais possibles. © Donfiore, Adobe Stock
Santé

La réinfection par le coronavirus est-elle plus sévère que l'infection initiale ?

ActualitéClassé sous :Coronavirus , Epidémie , réinfection

Bien que cela soit rare, on peut être infecté deux fois par le coronavirus. Lors de cette seconde infection, les symptômes peuvent-ils être aussi graves que lors de la première ?

---

Découvrez Covipod, le podcast dédié à l'actualité du coronavirus

Toutes les deux semaines, rejoignez Julie Kern, journaliste santé diplômée d'un master en infectiologie, pour un tour d'horizon des dernières actualités et des mesures adoptées pour contrer la pandémie.

---

Cela vous intéressera aussi

Cette fin d'année 2020 donne une impression de déjà-vu. L'épidémie de coronavirus repart partout en Europe à l'approche des fêtes et les mesures restrictives se multiplient dans les pays voisins. On dénombre environ 18.000 infections confirmées par jour (moyenne calculée sur sept jours) en France, et une personne infectée contamine 1,44 personne en moyenne. Chaque vague de l'épidémie apporte avec elle un phénomène rarissime, mais qui existe, les réinfections. Une personne déjà infectée par le coronavirus n'est pas à l'abri de l'attraper à nouveau. Une scientifique qatari a étudié les réinfections dans son pays, et notamment l'évolution des symptômes de la Covid-19 sur ce territoire. Une réinfection est-elle associée à une forme plus grave de la Covid-19 ?

L'évolution des symptômes de la Covid-19 chez les personnes réinfectées en comparaison avec l'infection initiale. © Laith J. Abu-Raddad, NEJM

Des formes plus légères de la Covid-19 après la seconde infection

Tout d'abord, une réinfection est définie par un test PCR positif 90 jours après une primo-infection. Dans la période de l'étude, 1.304 cas de réinfection ont été identifiés au Qatar. Les symptômes de ces personnes ont été comparés avec ceux de primo-infectés de même sexe, âge et nationalité. Les personnes réinfectées ont 90 % moins de risque d'être hospitalisées ou de mourir que les personnes infectées pour la première fois. Aucun décès ni hospitalisation n'ont été observés dans le groupe des réinfectés. Ils ont développé une forme légère de la Covid-19.

Le résultat n'est pas surprenant. L'infection initiale et l'immunité qui en découle confèrent une protection solide contre l'infection et les formes symptomatiques. La durée de cette protection reste à définir, mais la durée médiane entre la première et la deuxième infection chez les personnes étudiées ici est de 277 jours, soit 9 mois. Ces réinfections ont eu lieu en 2020 alors que le variant Delta n'était pas présent au Qatar.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !