Le Paxlovid (nom commercial) est une molécule développée par Pfizer ; elle serait efficace à 89 % pour prévenir le risque d’hospitalisation ou de décès après une contamination au SRAS-CoV-2. Pfizer prévoit de soumettre un dossier d’autorisation auprès de la FDA le plus tôt possible.

Cela vous intéressera aussi

La protéase du SARS-CoV-2 est une enzyme cléenzyme clé de la réplicationréplication virale, qui permet au virusvirus de se propager dans l'organisme. PfizerPfizer a conçu une moléculemolécule, le Paxlovid, capable d'inhiber spécifiquement cette enzyme, selon un communiqué de presse du laboratoire.

Pour évaluer son efficacité, un essai de phase 2/3 randomisé, en double-aveugle, avec contrôle placeboplacebo a été monté en juillet 2021. Devant les résultats spectaculaires, il a été décidé de stopper l'essai plus tôt que prévu. Quelque 1.219 patients ont été inclus ; tous sont positifs à la Covid-19, non hospitalisés et présentant au moins un facteur de risque de développer une forme grave de la maladie. Le traitement doit être pris par voie orale toutes les 12 heures pendant 5 jours.

Les diabétiques font partie des personnes les plus à risque de développer une forme grave de la maladie. © Proxima Studio, Adobe Stock
Les diabétiques font partie des personnes les plus à risque de développer une forme grave de la maladie. © Proxima Studio, Adobe Stock

Un traitement à prendre le plus tôt possible pour les plus vulnérables

S'il est pris dans les 3 jours après le début des symptômes, le paxlovid permettrait une diminution de 89 % du risque d'hospitalisation et de décès. Au jour 28, le taux d'hospitalisation était de 0,8 % et le nombre de patients décédés était nul dans le groupe traité contre 7 % d'hospitalisations et 7 patients décédés dans le groupe contrôle.

S'il est pris dans les 5 jours après le début des symptômes, les résultats restent significatifs : 1 % de patients hospitalisés et aucun décès dans le groupe traité contre 6,7 % de patients hospitalisés et 10 décès dans le groupe contrôle. Il n'y a pas eu plus d'effets indésirables dans le groupe traité que dans le groupe contrôle.

En résumé, ce nouveau médicament aurait la capacité de supprimer 9 hospitalisations sur 10 ! Pfizer prévoit de soumettre un dossier d'autorisation auprès de la FDAFDA le plus tôt possible.