Face à la pénurie de matériel médical et à la surcharge de patients, la santé physique et mentale des personnels soignants est plus vulnérable encore que d'habitude. © pangoasis, Adobe Stock
Santé

Covid-19 : les personnels soignants durement touchés par la pandémie

ActualitéClassé sous :Coronavirus , cas de Covid-19 , mortalité du covid-19

-

La pandémie de coronavirus de 2019-2020 a mis à rude épreuve la chaîne de distribution des équipements médicaux. La pénurie qui s'est déclarée dès le début de la pandémie a mis en danger les populations, mais aussi et surtout les personnels soignants, en première ligne de la lutte contre le virus.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 22% de la population serait plus vulnérable aux complications du covid-19  Environ 1,7 milliard de personnes, soit 22 % de la population mondiale, seraient atteintes de troubles de la santé susceptibles de causer des complications en cas d'infection par le virus Covid-19. C'est le résultat d'une étude mise en ligne par le CDC basée sur des relevés collectés tout au long du mois d'avril 2020 aux États-Unis.  

La pandémie de coronavirus de 2019-2020 a indéniablement mis à l'épreuve l'étanchéité des plans d'urgence au niveau mondial, révélant de sévères lacunes dans de nombreux pays. Parmi les tensions générées dès le début de la crise, l'attention des médias et du public s'est rapidement tournée vers la pénurie de personnels et de matériel médicaux. Bien que l'indisponibilité des masques chirurgicaux et du gel hydroalcoolique ait été un point focal de la crise, il est à noter que les équipements de protection individuelle au sens plus général (écrans faciaux, gants, blouses médicales, etc.), les thermomètres, les lingettes désinfectantes, les lits, les respirateurs ou encore les ventilateurs sont également venus à manquer, mettant en danger la vie des patients mais aussi et surtout celle des personnels soignants.

Les personnels soignants en première ligne 

Une récente analyse menée par Amnesty International fait le triste constat de la vulnérabilité du personnel médical, en première ligne dans la lutte contre la pandémie de coronavirus. « Au moins 7.000 professionnels de santé dans le monde sont morts de la Covid-19 », lit-on sur leur site. « Le Mexique est en tête, avec 1.320 morts confirmées. » Les États-Unis viennent en seconde place avec 1.077 décès reportés, suivis du Royaume-Uni avec 649 morts. Le 2 septembre, l'organisation de la santé panaméricaine (PAHO) annonçait que le continent américain à lui seul rassemblait près de 570.000 personnels soignants infectés ! De nombreuses données manquent encore, mais les estimations suggèrent que les personnels soignants représenteraient au moins 10 % des personnes infectées au niveau mondial. 

« Au moins 7.000 professionnels de santé dans le monde sont morts de la Covid-19. » © Adobe Stock, amazing studio

Se sacrifier pour mieux sauver n'est pas une solution 

Steve Cockburn, en tête du service Justice sociale et économique chez Amnesty International commente : « Que 7.000 personnes meurent en essayant d'en sauver d'autres est l'indicateur d'une crise aux proportions inégalées. Chaque professionnel de santé a le droit de se sentir en sécurité au travail, et c'est un scandale qu'un tel nombre d'entre eux paient de leur vie. » En dépit des mesures prises pour répondre aux pénuries de matériel, les personnels soignants sont encore sous-équipés et surchargés de travail. 

Que 7.000 personnes meurent en essayant d'en sauver d'autres est l'indicateur d'une crise aux proportions inégalées

« Après plusieurs mois de pandémie, [ils] continuent de mourir à des taux terrifiants », poursuit Cockburn. La montée rapide du nombre de contagions en Inde et en Afrique du Sud inquiète et renforce le besoin urgent de prendre des mesures supplémentaires. « Une coopération globale est nécessaire pour s'assurer que les professionnels de santé disposent des équipements de protection adéquats, afin qu'ils puissent poursuivre leur tâche vitale sans y risquer leurs propres vies. » 

Les personnels soignants sont en première ligne dans la lutte contre le coronavirus, mais font également partie des premières victimes. © Adobe Stock, Mikhaylovskiy

Une société prise de court par la pénurie

L'indisponibilité des équipements de protection et de soin n'affecte pas uniquement le monde médical, mais participe aussi à une diffusion accrue du virus parmi la population générale, menaçant en particulier les individus vulnérables, parfois incapables de se protéger adéquatement. Dès le début de la pandémie, la chaîne d'approvisionnement traditionnelle a été saignée à blanc par la demande, contraignant les gouvernements et les hôpitaux à contracter avec des fournisseurs parfois douteux, sans possibilité de procéder d'abord à un appel d'offres ou de s'assurer de la conformité du matériel proposé.

Vers de nouvelles marketplaces médicales 

Plusieurs solutions commerciales et gouvernementales ont depuis été mises en place afin de centraliser les produits, les fabricants et les distributeurs en un seul point. Côté européen, une plateforme dédiée au matériel médical a été créée pour répondre directement aux besoins pressants du monde de la santé, dans la mesure où de nouveaux stocks parviennent à être formés. Malgré tout, plus de mesures seront nécessaires afin de garantir la santé des personnels soignants, et de tous.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !