Un anticorps thérapeutique qui neutralise tous les variants connus du coronavirus fait l'objet d'une publication récente dans un journal reconnu. Qu'a-t-il de plus que les autres ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Est-on protégé contre la Covid en ayant été infecté ? Une infection au coronavirus induit une réponse immunitaire acquise. Mais pour combien de temps est-elle efficace contre les variants ?

L'arrivée de chaque variant du SARS-CoV-2 menace l'efficacité des vaccins et des anticorpsanticorps thérapeutiques disponibles. Omicron est si différent des autres qu'il a mis en échec la plupart d'entre eux prescrits avant son arrivée. Les scientifiques espèrent mettre au point un anticorps qui pourrait neutraliser tous les variants du SARS-CoV-2. Celui présenté récemment dans Science Immunology n'est pas le premier ni le dernier, mais il a un atout qu'il le rend digne d'intérêt.

Voir aussi

Covid-19 : les variants d'Omicron mettent en échec certains traitements

SP1-77 est un anticorps capable de neutraliser tous les variants connus en laboratoire. © Kateryna_Kon, Adobe Stock
SP1-77 est un anticorps capable de neutraliser tous les variants connus en laboratoire. © Kateryna_Kon, Adobe Stock

Un anticorps neutralisant contre tous les variants

SP1-77, c'est son nom, a été obtenu grâce à des souris de laboratoiresouris de laboratoire génétiquement modifiées pour produire des anticorps humanisés -- des anticorps de souris dont certains fragments sont humains. Pour isoler ceux qui réagissent au SARS-CoV-2, les scientifiques les ont mis en contact avec la souche originelle de Wuhan. Parmi tous les anticorps qui ont réagi, seul SP1-77 était capable de neutraliser la souche de Wuhan et tous les autres variants connus dont ceux de la famille Omicron.

Qu'est-ce qui rend SP1-77 si spécial ? Les scientifiques ont étudié sa structure grâce à la cryomicroscopiecryomicroscopie électronique, une technique qui permet de visualiser les anticorps à l'acide aminé près. Comme la plupart des anticorps neutralisants, SP1-77 se fixe sur le RBD, la partie du coronavirus qui interagit avec le récepteur de la cellule. Mais il neutralise le virusvirus d'une façon inédite. SP1-77 n'empêche pas la reconnaissance entre le RBD et ACE2 mais bloque l'étape suivante, la fusionfusion entre la membrane du virus et celle de la cellule des deux membranes, indispensable pour que le virus infecte sa cellule hôte.

De plus « SP1-77 se fixe sur un endroit de la protéineprotéine S qui n'a pas été muté dans aucun variant du SARS-coV-2 jusqu'alors, neutralisant donc les variants grâce à un nouveau mécanisme », explique Tom Kirchhausen du Boston Children's Hospital

Cette étude est avant tout une preuve de concept que les souris utilisées par les scientifiques sont capables de produire des anticorps humanisés neutralisants contre le SARS-CoV-2. Si SP1-77 montre des capacités intéressantes in vitro, rien ne permet de conclure qu'il est un candidat sérieux pour être un nouvel anticorps thérapeutique utile pour soigner la Covid-19Covid-19.