Trois vaccins contre le Covid-19, sur les 70 en conception, sont au stade des études cliniques. © ra2 studio, Fotolia

Santé

70 vaccins contre le coronavirus sont en conception dont 3 en phase clinique

ActualitéClassé sous :Coronavirus , Vaccin , essais cliniques

-

Que ce soit pour élaborer un traitement thérapeutique ou un vaccin, les laboratoires de recherche tournent à plein régime depuis le début de l'épidémie de Covid-19. L'OMS publie une liste des 70 vaccins à l'étude, dont 3 qui semblent prometteurs.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Chloroquine et COVID19 : que faut-il en penser ?  La chloroquine suscite l’engouement dans la population après les communications peu précautionneuses d’une équipe de recherche Marseillaise. Cependant, il faut faire preuve de prudence. L’ensemble de la communauté scientifique critique et appelle à la retenue quant à l’interprétation des résultats de cette étude. 

À l'heure où nous écrivons ces lignes, le nombre de personnes infectées par le SARS-CoV-2 frôle les 2 millions. Aux quatre coins du monde, près d'un tiers de l'humanité est soumise à des mesures de confinement ou de distanciation sociale pour limiter la propagation du coronavirus.

La communauté scientifique s'est mobilisée afin de trouver la bonne formule vaccinale pour lutter contre ce virus inconnu quelques mois auparavant. Selon l'OMS, qui publie une liste des vaccins candidats, 67 ont prouvé leur efficacité in vitro et sont en phase préclinique. De plus, trois en sont au stade clinique de phase 1 et prêts à être testés sur une quarantaine de volontaires.

Illustration de doses vaccinales formulées contre le Covid-19. © M. Rode-foto, Adobe Stock

Trois vaccins prometteurs

Les trois vaccins les plus avancés proposent tous une approche différente.

Celui développé par l'institut de Biotechnologie de Beijing est composé d'un vecteur viral incapable de se répliquer in vivo. Les adénovirus sont des petits virus nus à ADN classiquement utilisés pour construire des vecteurs viraux. Dans ce cas, un adénovirus de type 5 est modifié génétiquement pour exprimer la protéine de surface du SARS-CoV-2. D'après le rapport de l'OMS, c'est le candidat le plus avancé et il débute les essais cliniques de stade 2. Un vaccin contre Ebola, Ad5-EBOV, reposant sur le même principe a été déjà développé par la firme.

Le deuxième vaccin est conçu par Inovio Pharmaceuticals, une société de biotechnologie américaine. Ces derniers ont opté pour un vaccin à ADN. Il ne contient aucune particule virale mais seulement des petits d'ADN circulaires qui codent pour la protéine de surface du coronavirus. La stratégie vaccinale nécessite une deuxième étape, une électroporation. Il s'agit d'induire une série de petites impulsions électriques pour faciliter l'entrée des ADN circulaires dans les cellules cibles.

Enfin, le dernier candidat est celui conçu par Moderna aux États-Unis. Toujours en lice, il a été le premier vaccin à commencer les essais cliniques. Ce vaccin contient des ARN messagers créés en laboratoire pour reproduire la protéine de surface du coronavirus, une fois traduits et arrivés dans la cellule. Ces ARN messagers sont encapsulés dans des petites bulles lipidiques qui les protègent et leur permettent d'infecter les cellules par transfection.

Depuis janvier, l'OMS coordonne les recherches scientifiques pour élaborer un vaccin au plus vite grâce à un groupe d'experts de tous horizons rassemblés pour combattre le Covid-19. Mais il faudra encore attendre plusieurs mois pour voir un vaccin être administré à grande échelle.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !