Des étudiants de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse), en collaboration avec la start-up IcosaMed, ont développé un soutien-gorge intelligent qui pourrait aider à dépister les cancers du sein à des stades précoces. © New Africa, Adobe Stock
Santé

SmartBra, le premier soutien-gorge intelligent pour dépister le cancer du sein

ActualitéClassé sous :cancer , dépistage , cancer du sein

Des textiles connectés, on en connait de plus en moins ludiques. Mais celui proposé aujourd'hui par des étudiants s'adresse tout particulièrement aux femmes. Il s'agit en effet d'un soutien-gorge.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Quels sont les différents traitements efficaces contre le cancer du sein ?  Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. En 2012, environ 48.000 personnes ont développé ce cancer et près de 9 personnes sur 10 en ont guéri. Les Hôpitaux Universitaires de Genève nous expliquent au cours de ce film comment se déroule le traitement. 

En France, un programme de dépistage généralisé du cancer du sein a été lancé en 2004. Objectif : détecter ce type de cancer au plus tôt afin de diminuer le nombre de décès associés. Pour l'heure, le dépistage passe par une mammographie, un examen relativement douloureux. Mais les choses pourraient bientôt changer grâce à l'innovation que présentent des étudiants de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL - Suisse).

Ils ont imaginé un SmartBra, un soutien-gorge intelligent dont « le but est de prévenir et de détecter les cancers à leurs stades les plus précoces, via une méthode de monitoring fréquente, non invasive et indolore », explique Hugo Vuillet, un étudiant de l'équipe, dans un communiqué de l’EPFL. L'idée : au lieu de recourir aux rayons X privilégiés par la mammographie, le soutien-gorge compte sur un système d'ultrasons.

Lorsqu’il est détecté tôt, le cancer du sein peut être guéri dans neuf cas sur dix. © romaset, Adobe Stock

Un système à ultrasons

Les ultrasons de ce soutien-gorge intelligent sont générés à l'aide de capteurs piézoélectriques, activés par une simple pression. Et le système remplace le gel habituellement utile aux échographies par une interface plastique contenant les émetteurs ultrasoniques.

Ce soutien-gorge intelligent -- dont la mise sur le marché est prévue en 2021 -- sera d'abord destiné à des femmes déjà diagnostiquées. Pour leur permettre de suivre, sans contrainte, l'évolution de la maladie au quotidien. Il sera ensuite proposé aux femmes présentant un patrimoine génétique considéré à risque. Car les étudiants imaginent que leur système permettra aussi de « prévenir le développement de masses cancéreuses grâce à la distribution contrôlée de faibles doses d'ultrasons pour restaurer l'apoptose. » Enfin, le soutien-gorge deviendra accessible à toutes les femmes. Lorsqu'il détectera une masse anormale, il recommandera le diagnostic d'un spécialiste.

Ces soutiens-gorge intelligents pourraient n'être que les premiers d'une série de smart sous-vêtements qui aideraient à détecter précocement différents types de cancers.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !