Santé

Avoir Alzheimer réduit le risque de cancer, et réciproquement

ActualitéClassé sous :cancer , Alzheimer , Maladie d'Alzheimer

Avec l'âge, le risque de développer un cancer ou la maladie d'Alzheimer augmente. Une étude récente montre cependant que lorsqu'on est frappé par l'une des deux pathologies, on a moins de chance de développer l'autre.

La maladie d'Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui entraîne progressivement la perte des fonctions cérébrales et notamment de la mémoire. Elle touche environ 600.000 personnes en France. Cette étude suggère que cette maladie limiterait le risque de développer un cancer. © Pixabay, DP

En France comme dans la plupart des pays développés, l'espérance de vie augmente et la population vieillit. Selon l'Insee, le pays compterait en 2013 plus de 15 millions d'individus âgés de 60 ans et plus. Ce vieillissement s'accompagne d'une émergence de nombreuses pathologies telles que la maladie d’Alzheimer ou certaines formes de cancers.

Des études se veulent cependant rassurantes, et suggèrent que les personnes souffrant d'Alzheimer ont moins de risque de développer un cancer, et vice versa. C'est un peu comme de choisir entre la peste et le choléra, mais c'est déjà mieux que rien... Une étude récente a voulu confirmer ces dires en analysant les liens entre ces deux maladies. Cette recherche, réalisée par une équipe italienne du National Research Council italien, est publiée dans la revue Neurology.

Le cancer est caractérisé par la prolifération anormale de certaines cellules. Selon une étude, cette maladie limiterait le risque de développer Alzheimer de 35 %. © National Cancer Institute, DP

Au cours de ce travail, les scientifiques ont épluché les informations médicales de plus d'un million de personnes entre 2004 et 2009. Au cours de cette période, 21.451 personnes ont été touchées par le cancer et 2.832 par Alzheimer. En tout, 161 malades ont eu la malchance de contracter les deux maladies.

Alzheimer ou le cancer, rarement les deux

Ce chiffre peut sembler important, mais compte tenu de l'incidence de chaque maladie, il serait plutôt faible. En effet, en admettant que chaque maladie apparaisse indépendamment de l'autre, les auteurs s'attendaient à dénombrer 527 malades ayant les deux pathologies. Un patient atteint d'Alzheimer aurait deux fois moins de chances de développer un cancer, et les personnes touchées par le cancer auraient un risque d'être frappées par Alzheimer réduit de 35 %. Pour résumer, quand on a l'une des deux pathologies, on est moins menacé par l'autre.

Les raisons de cette connexion entre les deux maladies ne sont pas encore connues. « Le cancer est décrit comme un développement excessif des cellules, alors qu'Alzheimer fait exactement l'inverse et empêche les neurones de se développer, explique Massimo Musicco, le principal auteur de cette publication. Il n'est donc pas vraiment surprenant que l'une et l'autre se retrouvent rarement chez le même individu. » Selon Catherine Roe, scientifique à l'université Washington de Saint-Louis, ce phénomène pourrait être dû au gène suppresseur de tumeur appelé Tp53. En effet, ce gène est activé chez les malades souffrant d'Alzheimer, et est par contre inactif chez 50 % des gens atteints de cancer. Cependant, cela n'est qu'une hypothèse, et des études supplémentaires restent à mener afin de la confirmer...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi