Santé

Mystérieux décès de soldats en Somalie : une bactérie soupçonnée

ActualitéClassé sous :biologie , leptospirose , zoonose

Douleurs dans la poitrine, fièvre, maux de tête, problèmes respiratoires... Une maladie non-identifiée à ce jour affecte les soldats de maintien de la paix de l'Union africaine stationnés à Mogadiscio, en Somalie.

Images générées à l'ordinateur d'après des informations obtenues avec un microscope électronique de bactérie de Leptospira interrogans. Crédit : www.leptospirosis.org

Cinq hommes ont déjà succombé et 50 autres sont hospitalisés. Une enquête sanitaire est en cours, mais les soupçons se concentrent sur une zoonose : la leptospirose. La contamination humaine par Leptospira interrogans (la bactérie responsable de cette maladie) se fait soit par contact direct avec des animaux infectés, soit par l'intermédiaire de leurs déjections. Par exemple lorsqu'elles souillent les eaux d'un lac, d'une rivière ou d'un étang. Le hic, c'est qu'« aucun cas de leptospirose n'a été rapporté parmi la population civile locale » précise l'agence de presse des Nations-Unies IRIN. Or à l'instar de ces soldats, les habitants de Mogadiscio se baignent dans les eaux de la ville...

Cette étrangeté ne disqualifie pourtant pas la piste de la leptospirose. Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) en effet, « il est difficile de (la) diagnostiquer cliniquement. Il faut généralement avoir recours à des analyses de laboratoire ». Et a priori, cette exigence serait difficilement accessible sur place. Des échantillons biologiques ont donc été envoyés pour analyse en Ouganda. Les résultats ne devraient pas être connus avant plusieurs jours.

En France, 300 à 400 cas de leptospirose sont diagnostiqués chaque année. Ils sont concentrés particulièrement en Aquitaine. Si vous êtes un adepte des loisirs aquatiques en eau douce, envisagez donc de vous faire vacciner. Parlez-en à votre médecin.

Source : IRIN, OMS, 5 août 2009

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi