Planète

Un test de chute pour fourmi de feu

VidéoClassé sous :zoologie , galerie souterraine , insecte

-

Les fourmis de feu construisent des galeries souterraines dont le diamètre est semblable à leur longueur. C'est pour pouvoir se rattraper facilement en cas de chute !

Les fourmis de feu (Solenopsis invicta) sont peu appréciées dans le sud-est des États-Unis pour deux raisons : leurs piqûres sont douloureuses, et elles construisent d'importants tumulus dans les jardins. Des chercheurs du Georgia Institute of Technology viennent pourtant de s'y intéresser avec beaucoup d'attention, car ce sont d'habiles constructrices de galeries souterraines. Grâce à des expériences menées en laboratoire, il est apparu que toutes les galeries verticales avaient le même diamètre. Il correspond ni plus ni moins à la longueur des petites excavatrices, soit 3,5 mm. Mais pourquoi donc ? Pour le savoir, des chutes de fourmis ont été provoquées dans des tubes de différents diamètres. Dans cette vidéo, il n'y a que l'arthropode situé dans le cylindre le plus à droite (8 mm de diamètre, « perturbation 3 » dans la séquence) qui est tombé jusqu'en bas, après qu'un choc lui ait fait perdre pied. Dans tous les autres cas, les fourmis se sont rapidement rétablies. La raison est simple : le diamètre des tubes mesure moins de 1,32 fois la longueur des fourmis. Dans cette configuration, ces insectes peuvent rapidement arrêter leur chute en étendant leurs pattes et leurs antennes. Ainsi, les fourmis de feu construisent des galeries verticales leur évitant de tomber en cas de problème. © Gravish et al., 2013, Pnas