Planète

Le niveau de la mer pourrait monter de presque un mètre d’ici 2100

VidéoClassé sous :océan , satellite , niveau de la mer

Les satellites altimétriques sont un bon moyen de mesurer précisément la hausse du niveau des mers due au changement climatique. En orbite, ils sont témoins des plus subtils changements et peuvent les relever avec une précision millimétrique. Le Cnes (Centre national d'études spatiales) nous en dit plus au cours de cette vidéo.

L'élévation du niveau de la mer est due à quatre facteurs : l'expansion thermique de l'eau de par sa montée en température, la fonte des glaces polaires, celle des glaciers continentaux (tous deux viennent alimenter les océans en eau douce) et l'apport des eaux continentales. Ces facteurs, déjà présents à l'état naturel, sont accentués par le réchauffement climatique.

Leur observation satellite depuis le début des années 1990 révèle cependant que la hausse du niveau des mers n'est pas homogène. L'ouest du Pacifique, par exemple, est soumis à une forte élévation, tandis que la côte ouest américaine est plutôt dans une tendance inverse. Selon le Cnes (Centre national d'études spatiales), il faut donc rester prudent sur ces pronostics.

© Cnes

--------------------------------

Le Cnes est un établissement public chargé de proposer et de conduire la politique spatiale de la France au sein de l’Europe. Créé en 1961, le Cnes invente les systèmes satellites et les lanceurs de demain qui répondent aux besoins de la société. Le Cnes joue un rôle clé sur la scène spatiale nationale, européenne et internationale en étant à la fois une force d’impulsion, d’innovation au bénéfice de l’emploi, et un centre d’expertise technique. En relation permanente avec les pouvoirs publics et les communautés scientifiques et industrielles, il élabore et réalise des programmes spatiaux innovants. Le Cnes vous propose son magazine de l'information spatiale, le Journal de l'espace.