Planète

Des larves de corail issues d'un clonage embryonnaire

VidéoClassé sous :zoologie , clonage embryonnaire , Acropora tenuis

-

Larves de l'espèce de corail Acropora tenuis en bonne santé et mobiles, issues d'un clonage embryonnaire.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

En plus des reproductions sexuée et asexuée, Acropora tenuis, une espèce de corail, est capable de se multiplier d'une autre façon : par clonage embryonnaire. Lors de la reproduction sexuée, les coraux libèrent, souvent de façon synchronisée, des gamètes mâles et femelles dans l'océan. Abandonnés au bon vouloir des courants marins, ces gamètes finissent pour certains par se rencontrer et former des embryons très fragiles : à la différence de la plupart de ceux d'autres animaux, ils ne sont pas protégés par une membrane. Un courant marin relativement faible peut les déchirer. Une fois déchirés, les embryons se réorganisent et poursuivent leur cycle de divisions. Ils finissent par donner naissance à des larves viables, visibles sur la vidéo, sur laquelle on peut également observer des polypes (forme sessile des coraux). © Heyward et Negri, AIMS