Planète

Une larve de drosophile présente son système circulatoire

VidéoClassé sous :zoologie , larve de drosophile , drosophile

-

Des modifications génétiques permettent de faire briller les cellules sanguines chez des larves de drosophile. Elles peuvent alors être suivies durant la vie de l'animal.

Les arthropodes n'ont pas de système circulatoire clos. Le sang baigne directement les organes. Mélangé aux autres fluides corporels, il est donc difficile à observer. Ce liquide organique s'appelle hémolymphe. Le ou les cœurs s'observent en position dorsale. À chaque contraction, ils envoient l'hémolymphe dans les cavités hébergeant les organes, les sinus. Lors de leur relâche, le liquide organique est aspiré par des pores appelés ostioles. Les mouvements de l'animal favorisent le retour passif de l'hémolymphe aux cœurs. Dans cette vidéo (faite à un grossissement de 50 fois), l'auteur est parvenu à rendre les cellules sanguines fluorescentes grâce à l'ajout d'un transgène à leur génome. Elles peuvent alors être suivies au sein d'un organisme vivant, ici une larve de drosophile Drosophila melanogaster. De nombreuses cellules ne se déplacent pas. Elles sont stockées en attendant une éventuelle infection. Elles jouent un rôle dans l'immunité de l'animal. © Robert Markus, académie hongroise des sciences et université de Stockholm