Planète

Interview 4/5 : la pollution, quels risques pour la santé ?

VidéoClassé sous :Pollution , impact de la pollution sur la santé , risques liés à la pollution

Avec l'augmentation des taux de pollution se pose la question de son impact sur la santé humaine. Chaque polluant a des effets différents, certains immédiats et visibles, d'autres retardés et plus insidieux. Afin de clarifier la question, nous avons interviewé Philippe Hubert, directeur des risques chroniques de l'Ineris.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Quels sont les principaux effets des polluants sur la santé ?

La palette est très large. Il y a des métaux lourds qui sont neurotoxiques et attaqueront donc le système nerveux central. Certaines substances sont cancérigènes, d'autres favorisent la leucémie. Les effets sont parfois immédiats et irritatifs. On ne peut donc pas généraliser.

Quels sont les polluants les plus dangereux ?

Il y a un véritable débat concernant les polluants que l'on doit traiter en priorité. Actuellement, le mercure est très surveillé. Le plomb est aussi en ligne de mire avec le benzène. D'autres substances sont contrôlées depuis moins de temps, les reprotoxiques, par exemple. Les mécanismes en jeu sont peu connus et on commence à les étudier plus sérieusement. 

Quelles personnes sont les plus sensibles aux polluants ?

Là encore, on ne peut pas généraliser. Par exemple, les métaux lourds sont plus dangereux pour les enfants car ils attaquent le système nerveux au moment de sa formation. Il y a aussi les personnes déjà affaiblies par leur condition physique, les insuffisants rénaux, par exemple, qui sont sous dialyse. L'ennui est que nous ne connaissons pas très bien actuellement les effets de la pollution sur ces personnes.

Quelles maladies ont tendance à se développer à cause de la pollution ?

Certaines pathologies sont en augmentation, on peut se demander si elles sont nouvelles ou si elles étaient auparavant plus discrètes. L'asthme, par exemple: il n'y a pas d'hypothèse solide permettant de cerner précisément le polluant en cause. On évoque la pollution de l’air intérieur. Il existe par ailleurs une interaction entre la pollution et une cause naturelle de l'asthme : le pollen. Touchés par la pollution atmosphérique, les arbres réagissent de telle façon qu'ils libérent leur pollen plus rapidement, ce qui favorise les problèmes d'asthme.