Planète

Interview 2/5 : la pollution de l'eau est très diversifiée

VidéoClassé sous :Pollution , Pollution aquatique , pollution de l'eau

L'eau est une denrée que nous consommons quotidiennement. Elle est essentielle à notre survie, mais sa qualité est inégale à l'état naturel. Philippe Hubert, directeur des risques chroniques de l'Ineris, nous parle des polluants qui peuvent être véhiculés par l'eau.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Quelles substances polluent l’eau ?

La pollution peut venir des usines et des villes. Elle vient aussi du fait que le pollution de l'air est entraînée par la pluie dans l'eau. Les polluants de l’eau sont assez semblables à ceux trouvés dans l'air. Il y a principalement des hydrocarbures, des phtalates et la famille des métaux lourds, à savoir mercure, cadmium, plomb, etc. Comme pour l'air, ces substances sont encadrées par des directives européennes et font l'objet de surveillance.

D’où viennent ces polluants ?

Ils peuvent venir d'origine naturelle, de processus industriels qui les concentrent, ou alors apparaître suite à la combustion de certains déchets ou d'énergies fossiles. Les pesticides et les engrais utilisés dans les cultures se retrouvent aussi souvent dans l'eau.

Quelles normes pour contrôler la pollution de l’eau ?

Il existe deux séries de normes pour la qualité de l'eau. L'une permet de vérifier que le milieu aquatique est de bonne qualité, que l'Homme ou l'animal peuvent y évoluer sans soucis. L'autre est destinée à l'eau de boisson. L'eau du robinet est soumise à des normes sanitaires et des normes de potabilité.

L’eau est-elle plus ou moins propre selon les régions ?

Comme l'eau potable est transformée, elle peut être moins bonne à l'origine mais subir un traitement plus poussé. Les grosses agglomérations ont globalement des usines de traitement performantes alors que les villes plus petites disposent d'un système plus modeste. La qualité de l’eau du robinet est donc plus facilement impactée par l'infrastructure de traitement que par la qualité de l'eau à l'origine.