Planète

Étonnante rencontre avec un mystérieux requin des profondeurs

VidéoClassé sous :requin , requin-griset , Bahamas

Des chercheurs américains ont réussi l'exploit de marquer un requin-griset depuis un sous-marin. Une occasion unique d'étudier son comportement dans son environnement naturel. Et l'occasion de nous offrir une vidéo époustouflante d'une rencontre avec un spécimen mesurant plusieurs mètres de long.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Le requin-griset (Hexanchus griseus) est un requin des grands fonds. Une espèce ancienne, apparue il y a plusieurs millions d'années et qui a conservé des caractéristiques propres aux requins primitifs. Il s'expose rarement à la lumière et fuit les basses pressions et les températures chaudes des eaux de surface. Difficile, dans ces conditions, de réussir à le marquer pour l'étudier dans son habitat naturel.

À l'occasion d'une mission destinée justement à marquer un spécimen de requin-griset, des chercheurs de l'université de l’État de Floride (États-Unis) impliqués dans le projet OceanX ont vécu une expérience incroyable. Une rencontre rapprochée -- à quelque 1.000 mètres de profondeur -- avec un requin-griset femelle mesurant plusieurs mètres de long !

Un spécimen marqué depuis un sous-marin

L'animal leur lance un regard noir avant de tenter de dévorer le fusil spécialement dessiné pour le marquage en sous-marin. Car c'est l'exploit que les chercheurs ont finalement accompli après plusieurs tentatives échouées : le marquage d'un requin-griset d'une puce satellite depuis un sous-marin, plongé à plus de 500 mètres de profondeur dans les eaux des Bahamas.

C'est un spécimen mâle que les chercheurs ont marqué. Et ils vont désormais pouvoir suivre ses déplacements et ses habitudes. « Lorsque nous les attirons en surface pour les marquer, nous provoquons chez eux un stress physiologique », raconte Gavin Naylor, chercheur à l'université de l'État de Floride. Cette fois, les scientifiques devraient pouvoir « observer » le comportement naturel de l'animal.

© Florida Museum