Planète

Balade en Arctique, un monde de glace fragile, avec Florian Ledoux

-

Prises au sol ou depuis un drone, ces superbes images montrent les paysages magnifiques du Grand nord. Le photographe Florian Ledoux les a admirés et a pu s'approcher des animaux adaptés à cette région. Elle est fragile car le réchauffement, plus important qu'ailleurs, fait reculer les glaces tandis que les humains se préparent à en faire une voie maritime commode.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Partons de nouveau avec Florian Ledoux, photographe et amoureux de la nature, à la découverte du Grand nord, entre Groenland et Canada. Les images que nous admirons ici montrent la beauté magnétique de ces régions, qui fascine tous ses visiteurs. Elles nous montrent aussi la fragilité d'un monde qui se transforme sous nos yeux. Le réchauffement climatique est ici plus important qu'ailleurs, modifiant ce pays des glaces au fil des années. Le retrait estival de la banquise s'accentue continûment ou presque.

Pour les Hommes et les activités industrielles, c'est aujourd'hui un avantage. Le mythique Passage du nord-ouest -- la traversée maritime du Canada -- a été le théâtre d'aventures et de drames du XVIe au XXe siècles. Il n'a été franchi par navire qu'en 1906, par le Norvégien Roal Amundsen sur un petit bateau de pêche. Aujourd'hui, il est devenu praticable une partie de l'été et son exploitation commerciale pour une voie maritime directe entre nord-Atlantique et nord-Pacifique (ce qu'espéraient les navigateurs des siècles précédents) est sérieusement envisagée.

Le milieu arctique est en pleine mutation

L'intensification des activités humaines va donc immanquablement s'ajouter au changement du climat, avec une hausse des températures et la raréfaction des glaces, dans le temps et dans l'espace. L'environnement de la région arctique va probablement se modifier largement à l'échelle des quelques décennies à venir, ce qui est très court comparativement au temps de l'adaptation des organismes animaux et végétaux. Les morses, les narvals et les ours polaires apparaissant dans ce montage vidéo devront affronter des modifications assez radicales de leur milieu.

Florian Ledoux dit vouloir « récolter des témoignages principalement visuels afin de partager avec tous la beauté fragile et incomparable de l'Arctique ». Son travail a été récompensé par le Grand prix Drone photo en 2017 (Skypixel/DJI) et le troisième prix du concours international de photographie de drone organisé par National Geographic.

© Florian Ledoux