Le premier coutelier s'est installé à Laguiole en 1829. © Olivier, Fotolia

Planète

Quelle est l'origine de la coutellerie de Laguiole ?

Question/RéponseClassé sous :Tradition , Laguiole , couteau laguiole

Comment est né le couteau Laguiole ? Qui l'a inventé, comment est-il fabriqué et quels sont ses secrets ?

Le premier couteau Laguiole est né d'un mélange de deux modèles : le Capuchadou et le Navaja. Le Capuchadou était un couteau utilisé en Aveyron. Il consistait en une lame fixe et pointue emmanchée sur un morceau de bois. Le Navaja était un couteau de poche pliant à cran d'arrêt rapporté d'Espagne par les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Le couteau Laguiole a ensuite évolué en fonction des besoins des populations.

Histoire de la coutellerie Laguiole

En 1829, le premier coutelier qui s'est installé à Laguiole est Pierre-Jean Calmels. À partir de là, la production assurée par des artisans locaux s'est peu à peu développée. Dès 1880, la qualité de la coutellerie Laguiole est reconnue dans tout le pays. Cependant, pour faire face à une demande de plus en plus importante, la production artisanale est remplacée dès 1930 par une production industrielle massive délocalisée à Thiers. Dès 1987, la municipalité de Laguiole et quelques artisans locaux essaient de relancer la production artisanale dans la ville. Les coutelleries Laguiole réapparaissent dans la commune. À partir de 1997, près de 400.000 couteaux sont fabriqués à Laguiole.

Comment sont fabriqués les couteaux Laguiole ?

La fabrication s'est bien sûr modernisée, mais reste artisanale, chaque couteau étant ajusté à la main. Une quarantaine d'opérations sont nécessaires pour l'assemblage complet. Les lames en acier sont découpées par une presse, puis chauffées à 1.030 °C et refroidies brutalement pour donner sa dureté au métal. Elles sont alors chauffées une deuxième fois mais refroidies plus lentement pour donner de la souplesse à l'acier. La lame est ensuite émoulue, dressée et polie. Il est aujourd'hui possible d'offrir un couteau Laguiole entièrement personnalisé (matière du manche, modèle, taille...), avec ses initiales gravées sur la lame ou sur le ressort (dos du couteau).

L'abeille située sur la virole est l'emblème des couteaux Laguiole mais ne constitue pas un signe d'authenticité, car le couteau appartient au domaine public. Pour savoir où il est fabriqué, il faut se fier à la marque ou au logo sur la lame. © PL.TH, Fotolia

Que signifie l’abeille des couteaux Laguiole ?

L'abeille représentée sur le ressort des couteaux est le symbole du couteau de Laguiole. La légende raconte que Napoléon 1er aurait autorisé les habitants de la ville de Laguiole à porter ce blason en signe de reconnaissance de leur bravoure. Une autre explication, plus vraisemblable, serait une déformation de langage. En effet, dans la langue d'oc, abelha signifie abeille et pourrait s'identifier phonétiquement à lobeyro qui désigne une virole d'assemblage.

Cependant, tous les couteaux Laguiole historiques n'ont pas d'abeille, celle-ci étant apparue seulement en 1909. Certains portent une face humaine, un trèfle à quatre feuilles, une coquille Saint-Jacques (en référence au chemin de Saint-Jacques qui traverse l'Aubrac), ou même aucun motif. Attention, le symbole de l'abeille n'est pas un signe d'authenticité, car le célèbre couteau appartient au domaine public.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi