Le tapis de fleurs à Bruxelles sur la Grand-Place, un décor unique renouvelé tous les deux ans. © Alison Cornford, Fotolia

Planète

Pourquoi crée-t-on des tapis de fleurs à Bruxelles ?

Question/RéponseClassé sous :Service Escapades , fleurs à Bruxelles , tapis de fleurs

Les décorations florales et plus particulièrement les tapis de fleurs, sont, dans la plupart des pays où cette coutume existe, liés à la commémoration d'évènements religieux. Le week-end du 15 août, les tapis de fleurs à Bruxelles prennent une dimension particulière.

Bruxelles est l'une des rares capitales européennes à accorder autant de place à cet évènement. En effet, c'est sur la Grand-Place de Bruxelles (Belgique) et sur près de 2.000 m²  (80 m x 25 m environ) que le tapis de fleurs est créé afin de célébrer l'Assomption, le week-end du 15 août. Quelque 500.000 bégonias déclinés dans une vaste palette de couleurs sont nécessaires à la réalisation d'un tableau renouvelé tous les deux ans.

Le Mexique à l'honneur : tapis de fleurs vu de l'hôtel de ville, en 2018. © Trougnouf, Wikimedia Commons, CC 4.0

Qui assemble le tapis de fleurs de Bruxelles ?

Le premier tapis de fleurs a été réalisé à Bruxelles en 1971 par l'architecte paysagiste, passionné de bégonias, Étienne Stautemas, né en 1927 et diplômé du Collège horticole de Gand. Son équipe, avec la collaboration du designer Mark Schautteet, s'impose dans la création de tapis de fleurs géants. Des œuvres éphémères seront ainsi réalisées à Luxembourg, Londres, Vienne, Buenos-Aires...

À Bruxelles, de Mozart à l'Art nouveau en passant par l'Europe, les thèmes abordés diffèrent à chaque édition, mais la technique employée reste la même. Imaginé par un comité de professionnels (illustrateurs, graphistes et paysagistes), un dessin est d'abord réalisé grandeur nature sur un plastique. Il est ensuite perforé afin d'y insérer chaque plant de fleurs de façon précise. Un travail titanesque réalisé en moins de huit heures par des centaines de volontaires et de jardiniers professionnels pour un résultat enchanteur, visuel et olfactif.

Un évènement biennal spectaculaire

Depuis 1986, ce décor floral est organisé tous les deux ans durant les quatre jours du week-end de l'Assomption. En 2012, il affichait les couleurs de l'Afrique ; en 2014, il rendait hommage au 50e anniversaire des immigrants turcs et représentait les célèbres kilims ; en 2016, le motif était japonais et en 2018, le tapis comportait des éléments culturels de l'État de Guanajuato et incluait des dahlias, la fleur nationale du Mexique. Un thème musical est composé en accord avec le thème floral et un concert est donné tous les soirs.

Les tapis de fleurs à Bruxelles, un décor éphémère qui requiert la participation de centaines de volontaires. Ici, celui de l'année 2016, dédié aux 150 ans d'amitié entre le Japon et la Belgique. © jasckal, Fotolia

À savoir

  • Les esquisses pour le tapis de fleurs à Bruxelles sont réalisées une année à l'avance pour calculer précisément le nombre de plants nécessaire.
  • Les fleurs sont produites sur commande par des horticulteurs de la région gantoise en Flandre-Orientale.
  • Afin de profiter pleinement du spectacle, il est intéressant de choisir un point de vue en hauteur, comme depuis le premier étage de l'hôtel de ville, accessible plusieurs heures dans la journée (il est préférable d'acheter ses billets à l'avance, l'accès est gratuit pour les enfants de moins de 10 ans).
  • Les bégonias sont l'une des principales productions et exportations de la Belgique depuis 1860.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi