En consommant plus responsable, on contribue à la protection de l'environnement. © lenetsnikolai, Adobe Stock
Planète

Du marché à l'assiette : comment consommer plus responsable ?

Question/RéponseClassé sous :Saison , éco-consomation , agriculture
 

En matière de consommation éthique, il existe plusieurs façons d'apporter sa contribution pour la protection de l'environnement tout en privilégiant une économie plus juste. Et cela se joue aussi en cuisine avec les aliments que nous mettons dans nos assiettes !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Alimentation moderne : les grandes avancées et les échecs depuis un demi-siècle  L'industrie alimentaire nous nourrit-elle mal ? Oui et non, démontre le docteur Cocaul, nutritionniste et chroniqueur à Futura. Notre alimentation moderne est abondante et bien sécurisée. Cependant, les préparations et les emballages sont trop attractifs, tandis que le renfort en sucre et en sel la rend trop riche, causant de véritables épidémies, à commencer par l'obésité. 

Nombreux nous sommes à vouloir contribuer à la protection de l'environnement, voyons ce que nous pouvons faire avant de nous placer derrière nos fourneaux.

Comment « consommer plus responsable » ?

En commençant par regarder autour de soi. L'un des principes de l'alimentation responsable consiste à consommer local en sélectionnant les producteurs à proximité. Plusieurs solutions privilégient les produits cultivés près de chez vous :

  • en allant au marché : pensez cependant à demander la provenance des produits. Certains maraîchers n'hésitent pas à importer de la marchandise ou à camoufler la provenance de leur étal... ;
  • en vous rendant à la ferme ou dans une coopérative : exit les grandes surfaces, partez à la rencontre de celles et ceux qui œuvrent chaque jour pour une économie locale ;
  • en vous renseignant sur les AMAP ou les paniers hebdomadaires distribués chez les commerçants de votre ville/village. Pour gagner du temps, vous pouvez réserver en ligne vos paniers et retirer votre cagette une fois par semaine.
Privilégier les produits locaux et de saison, un premier pas pour une consommation plus responsable. © Uladzik Kryhin, Adobe Stock

Pourquoi est-ce si important de consommer de saison ?

En sélectionnant des produits de saison, vous aidez à réduire les émissions de CO2 dues au transport. Importer des aliments de l'autre bout du monde a forcément des conséquences sur l’environnement...

De plus, consommer de saison permet aussi de limiter l'absorption d'aliments cultivés avec des méthodes intensives, mauvaises pour notre santé et onéreuses pour les producteurs (serres chauffées, utilisation de produits chimiques ou d'engins...).

D'après l'association « Réseau Action Climat », presque la moitié des émissions de gaz à effet de serre en France sont liées à notre alimentation selon une publication parue sur leur site. La production, la transformation, la gestion des déchets, le transport, les circuits de distribution... Autant d'étapes qui mènent à nos assiettes mais qui ont des conséquences néfastes pour la planète. En consommant localement, vous faites le pari de réduire drastiquement les pollutions inutiles tout en contribuant à une économie plus juste pour la rémunération des producteurs régionaux.

Y a-t-il d’autres critères à prendre en compte ?

Pour mieux sélectionner vos produits, voyez au-delà du transport des marchandises et des modes de distribution. L'empreinte carbone des types de production fait aussi l'objet d'un enjeu écologique. Dans un article publié sur ce site britannique, l'auteur met en évidence l'idée que des fraises importées d'Espagne seraient moins néfastes sur le plan environnemental que des fraises cultivées au Royaume-Uni dans des serres chauffées par exemple.

L'origine des produits doit être prise en compte, oui, mais comme le souligne ce même article les « miles alimentaires » ne sont pas le seul facteur à prendre en considération.

Et quel est l’impact d’une consommation de saison sur notre santé ?

Chaque aliment apporte ses bienfaits et son lot de nutriments nécessaires pour le bon fonctionnement de notre organisme. Et la nature a bien fait les choses en nous proposant des aliments faits pour combler nos besoins saisonniers. À titre d'exemple, les oranges doivent être consommées de décembre à avril pour nous permettre d'absorber davantage de vitamine C pour compenser le manque le soleil !

Comment connaître les fruits et légumes de saison ?

Pour ne plus faire d'erreurs lors de vos prochaines courses, vous pouvez acheter un calendrier spécifique qui liste mois après mois les produits à privilégier. Ce sera peut-être l'occasion de sortir des sentiers battus en découvrant de nouvelles recettes. Il existe aussi des applications mobile. C'est un bon moyen d'avoir un mémo dans la poche au moment de faire vos achats de la semaine.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !