Pour éviter le surpoids à votre chien ou à votre chat, il faut d’abord surveiller son alimentation et le garder en mouvement. © Marcella Miriello, Adobe Stock
Planète

Votre chat ou votre chien est trop gros ? Quelques conseils pour l’aider à retrouver la forme

Question/RéponseClassé sous :animaux , chat , chien
 

Un chien trop gros, ce n'est pas un chien en bonne santé. Un chien qui restera moins longtemps auprès de vous. Et c'est pareil pour un chat. Alors si l'animal qui partage votre vie est en surpoids, n'attendez pas. Il existe des moyens de l'aider à retrouver la forme sans grandes contraintes ni privations.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Connaissez-vous ces faits sur les chats ?  Le Chat suit l'Homme depuis bien longtemps maintenant... Mais pensez-vous vraiment connaître ses capacités ? Certaines sont insolites, alors que d'autres lui donnent un côté extraordinaire ! 

Nous mangeons trop ou trop mal. Et nous ne nous dépensons pas assez. Il en va de même pour nos animaux. De plus en plus de nos chats et chiens sont en surpoids. Comprenez que leur poids dépasse de 5 à 10 % leur poids idéal. Selon les études, entre 40 et 60 % de nos animaux de compagnie seraient concernés. De plus en plus de nos animaux de compagnie sont même considérés comme obèses. Avec un poids qui dépasse d'au moins 20 % leur poids idéal.

C'est un problème parce que le surpoids a des conséquences sur la santé de nos chiens et de nos chats. Douleurs articulaires, problèmes cutanés, troubles cardiovasculaires ou respiratoires, diabète. De manière générale, l'espérance de vie d'un chat ou d'un chien obèse diminue de deux ans. D'où l'importance pour ceux qui partagent leur vie d'en prendre conscience - car les sondages montrent que seulement 10 % des Français reconnaissent un problème de poids à l'animal qui vit avec eux - et de mettre en œuvre des mesures pour éviter le surpoids ou, s'il est déjà installé, pour y remédier.

Surveillez l’alimentation de votre chat ou de votre chien

Parmi les causes du surpoids chez nos animaux de compagnie, il y a d'abord une alimentation excessive. Comment résister au regard de votre chien qui vous supplie de laisser tomber un morceau de fromage ? Ou aux miaulements de votre chat qui réclame sa part de saucisson ? Pourtant, c'est indispensable.

Attention à ne pas vouloir nourrir votre chien comme votre chat. L’alimentation de l’un – celle du chat surtout – n’est pas adaptée à l’autre, le chien. Et là où le premier a besoin d’un ou deux repas par jour, le second demande un accès permanent à la nourriture. Sous peine de se mettre à stresser. Et à grossir… © anastas, Adobe Stock

Pour éviter des problèmes de poids à l'animal qui partage votre vie, la première chose à faire, c'est de le nourrir à sa juste dose. Des croquettes de bonne qualité, il n'y a rien de tel. Si, bien sûr, vous respectez les portions prescrites.

Certains aliments peuvent venir compléter la ration de votre chien, notamment. Les haricots verts, par exemple. Ils sont pauvres en calories. Et ils permettent ainsi sans grand risque de créer une sensation de satiété. Surtout si votre chien a tendance à l'embonpoint, comme les labradors. Les haricots verts - tant qu'ils restent bien cuits - peuvent même servir de friandises faibles en calories. Idem pour la courgette ou encore le concombre qui, en plus, a le don d'hydrater chats et chiens sans en avoir l'air.

Gardez votre chien ou votre chat en mouvement

L'autre cause de la prise de poids chez les chats et les chiens, c'est le manque d'activité physique. Alors, ne laissez plus le mauvais temps vous servir d'excuse. Pour un chien, chercher un morceau de courgette caché dans le salon, c'est déjà une occasion de dépenser des calories. Et pour un chat, il existe des jouets à n'en plus finir qui devraient permettre de l'encourager à bouger. Tout en faisant baisser son stress - un autre facteur d'obésité.

Pour qu’un chat ou un chien retrouve son poids de forme, il faut parfois plusieurs mois. Mais le plus important, c’est de garder ensuite les bonnes habitudes prises pendant la phase d’amaigrissement. © otsphoto, Adobe Stock

Au moment du repas - surtout pour votre chien - vous pouvez disperser les croquettes dans la cuisine. Ou utiliser une gamelle dite « labyrinthe ». De quoi lui faire faire un peu d'exercice. Et lui éviter, en prime, de manger comme un glouton. Pour un meilleur effet de satiété.

Pour votre chat, n'hésitez pas à cacher des croquettes en hauteur ou dans un gobelet en plastique réutilisable. Voire sous un tapis facile à soulever ou dans un passage étroit. En s'amusant à les trouver, il aura l'impression d'avoir mangé plus. Et il aura satisfait son instinct de chasseur.

Le mieux, bien sûr, reste de donner accès à votre animal à l'extérieur. Votre chat devrait alors partir se dépenser tout seul. Votre chien aura plus besoin de vous. Pour quelques lancers de balle ou une petite promenade dans le quartier. Au moins une fois par jour. Pour une durée qui dépendra de son âge et de ses capacités physiques, bien sûr. Avec pour bénéfice collatéral, un animal plus détendu au retour à la maison.

Prenez conseil auprès de votre vétérinaire

Outre ces deux causes sur lesquelles vous pouvez assez facilement avoir un impact direct, d'autres pourraient nécessiter le conseil d'un vétérinaire pour aider votre animal à garder - ou à retrouver - son poids de forme.

Pour identifier les causes de l’obésité d’un animal de compagnie, il faut parfois en passer par une consultation vétérinaire. © thodonal, Adobe Stock

La stérilisation ou la castration, par exemple, ont tendance à faire baisser les besoins en énergie d'un animal. C'est pourquoi il existe des croquettes spécialement dosées pour chats ou chiens castrés ou stérilisés. Elles sont souvent enrichies en fibres pour encourager la sensation de satiété.

Avec l'âge, votre animal devenant moins actif, il peut aussi en venir à prendre un peu de poids. Là aussi, optez pour une alimentation adaptée. Une alimentation dite « sénior », moins riche en énergie. Votre vétérinaire sera de bon conseil à ce sujet.

Certaines maladies, enfin, peuvent être à l'origine d'un surpoids. Comme chez nous, un dérèglement de la thyroïde, par exemple. Ou encore l'arthrose qui limite l'activité physique de l'animal. Dans ces cas-là, votre vétérinaire devrait pouvoir vous proposer des solutions spécifiquement adaptées au cas de votre chat ou de votre chien.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !