Guépard. Guépard, Acynonyx jubatus, Afrique subsaharienne,Moyen-Orient (h. ép. 70 cm) coll. MNHN. Le squelette du guépard révèle un ensemble d’adaptations à la course. Les membres postérieurs sont formés de trois segments de même longueur (correspondant à la cuisse, à la jambe et au pied) ce qui permet d’augmenter la poussée du pied par une extension de grande ampleur. La souplesse de la colonne vertébrale et l’élasticité des ligaments lui permet d’emmagasiner l’énergie lors de la flexion, pour la restituer lors de l’extension du corps. La course est aussi facilitée par la petite taille de la tête (en comparaison de celle d’un lion, par exemple). Tous droits réservés. Photo issue du livre ''Evolution'' Préface : Jean-Pierre Gasc Textes : Jean-Baptiste de Panafieu Photographies : Patrick Gries © des photos: © Éditions Xavier Barral/Muséum National d¹Histoire Naturelle Editeurs: Éditions Xavier Barral/Muséum National d¹Histoire Naturelle

Planète

Evolution

PhotoClassé sous :zoologie , animaux , évolution des animaux

Spectaculaires, mystérieux, élégants, les squelettes des vertébrés qui peuplent aujourd'hui la Terre portent en eux les traces d'une évolution de plusieurs milliards d'années. À découvrir des photos magnifiques issues du livre « Evolution ».

Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !