Planète

Les jardins Albert Kahn : un jardin japonais aux portes de Paris

Diaporama - Jardins japonais : une magnificence à travers le monde
PhotoClassé sous :Planète , jardin japonais , Pays du Soleil Levant
Les jardins Albert Kahn : un jardin japonais aux portes de Paris
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

À Boulogne-Billancourt, aux portes de Paris, les jardins Albert Kahn sont labellisés « musée de France » par l'État et inscrits au titre des Monuments historiques. Lorsqu'il acquiert la propriété d'Eugène Deny en 1895, Albert Kahn, banquier philanthrope, épris d'humanisme et mû par un idéal de paix universelle, poursuit l'œuvre du précédent propriétaire, réunissant des parcelles pour faire des 20 hectares des jardins de « scène », des jardins de la concorde au travers desquels, il entend contribuer au respect entre les peuples par la connaissance des cultures étrangères. À son retour d'un voyage au Japon, en 1898, Albert Kahn fait aménager un jardin japonais qui est composé par un maître jardinier « offert » par l'empereur. Deux pavillons traditionnels et leur mobilier typique ont été ici importés.

En 1990, la restauration du jardin japonais a été confiée au paysagiste Fumiaki Takano, ce dernier a souhaité rendre hommage au banquier qui fut un mécène pour la recherche, fondateur d'œuvres caritatives, ayant entrepris les titanesques Archives de la Planète ; pourtant, après le krack boursier de 1929, il mourut ruiné. Ainsi, sa riche et généreuse vie est-elle symbolisée par un fil de l'eau paisible qui s'achève en un tourbillon tourmenté et inversé. La propriété, actuellement en cours de restauration, ouvrira ses portes en septembre 2019.

Le pont du jardin Albert Kahn. © ddouk CCO