Le « Tchadar » est le nom que l’on donne au fleuve, gelé quelques semaines par an, unique lien en hiver entre la vallée du Zanskar et le reste du monde. Suivant l’état de la glace, une semaine de marche est nécessaire pour relier le Zanskar au Ladakh.Chaque hiver, des hommes le parcourent, portant du bois vers leurs villages respectifs. © Erik Lapied, tous droits réservés
Planète

Voyage éblouissant au Zanskar, au cœur de l'Himalaya

PhotoClassé sous :Nature , himalaya , peuples du monde

Perchée sur le versant nord de l'Himalaya indien, près du Ladakh, il est une région de 7.000 km2 pas tout à fait comme les autres : le Zanskar. On l'appelle aussi « le petit Tibet ». Et elle abrite environ 13.000 habitants répartis en petits villages le long du fleuve du même nom et de ses affluents.

C'est dans cette contrée aride, où vit l'un des peuples les plus attachants au monde, que Anne, Erik et Véronique Lapied ont posé à plusieurs reprises leurs sacs à dos et leurs caméras pour capter au jour le jour les secrets d'une vie en communauté. Ils nous proposent de découvrir qui sont ces femmes et ces hommes qui vivent sur ces terres d'altitude. Coupés du reste du monde plusieurs mois par an à cause de l'altitude et du gel, les Zanskarpas nous fascinent et nous enseignent l'humilité par leurs facultés d'adaptation et leur solidarité. Au-delà des frontières, un voyage au Zanskar bouscule nos propres limites.

Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !