Planète

Iran : le paysage archéologique sassanide de la région du Fars

Diaporama - Les nouveaux sites culturels dans le monde classés par l'Unesco
PhotoClassé sous :Nature , patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco , sites de l'Unesco
Iran : le paysage archéologique sassanide de la région du Fars
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Situés dans le sud-est de la province iranienne du Fars, ces huit sites archéologiques se trouvent dans trois zones géographiques : Firouzabad, Bishapour et Savestan. Ces structures fortifiées, palais et plans urbains remontent aux premiers et derniers moments de l'Empire sassanide, qui s'étendait dans la région entre 224 et 658 apr. J.-C. Les sites comprennent notamment la première capitale du fondateur de la dynastie, Ardachir Papakan, ainsi qu'une ville et des structures architecturales de son successeur, le roi Shapur Ier. Ce paysage archéologique, qui s'appuie sur une exploitation optimale de la topographie naturelle, témoigne de l'influence des traditions culturelles achéménides et parthes et des échanges avec l'art romain qui eurent un impact important sur l'architecture de la période islamique.

Texte Unesco (whc.unesco.org/fr/documents/166032) CC by-sa IGO 3.0 — Photo : Qal'eh Dokhtar. © S.H.Rashedi © ICHHTO, tous droits réservés

En Iran, le bien, englobant une superficie de 639 hectares, est symbolique des innovations les plus significatives de la civilisation sassanide matérialisées dans différents contextes environnementaux : occupation des sols, schémas d’établissement spéciaux, urbanisme, architecture et ce, pendant 400 ans.

Les cinq sites de Firouzabad sont liés au fondateur de la dynastie sassanide, Ardachir Ier : son palais, la place forte de Qaleh Dokhtar et la ville circulaire de Gur, de 1.950 m de diamètre, ainsi que les reliefs rupestres de l’investiture et de la victoire du roi, dans la vallée de Tang-i Ab. Les vestiges de Bishapour comprennent trois parties remarquables : la ville antique circulaire créée par Shapur 1er, fils et successeur d’Ardachir, où vivaient entre 50.000 et 80.000 habitants. On y trouve le temple d’Anahita et le palais de Shahpur 1er. Le site rupestre de Tang-e Chogan comprend des bas-reliefs et la grotte de Shapur abrite une statue de 6,7 m de hauteur sculptée dans une stalagmite, représentant finement le roi, Shapur Ier.

Le monument de Sarvestan est aujourd’hui considéré comme un temple du feu et non plus comme une structure palatiale. Il est caractérisé par une salle à coupole centrale, deux couloirs à colonnes, une cour intérieure et deux ayvans. Il témoigne d’une architecture de transition située entre la fin de la période sassanide et la conquête arabe.