Planète

Oman : la cité ancienne de Qalhât

Diaporama - Les nouveaux sites culturels dans le monde classés par l'Unesco
PhotoClassé sous :Nature , patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco , sites de l'Unesco
Oman : la cité ancienne de Qalhât
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Le site, qui se trouve sur la côte est du Sultanat d'Oman, comprend la cité ancienne de Qalhât, délimitée par des remparts intérieurs et extérieurs, ainsi que des zones en dehors des remparts où se situent des nécropoles. La cité était un port important de la côte orientale de l'Arabie, qui s'est développé du XIe au XVe siècle de notre ère sous le règne des princes d'Ormuz. Elle fournit des témoignages archéologiques uniques sur les échanges commerciaux entre la côte orientale de l'Arabie, l'Afrique de l'Est, l'Inde et jusqu'à la Chine et l'Asie du Sud-Est.

Texte Unesco (whc.unesco.org/fr/documents/165951) CC by-sa IGO 3.0 -- Photo :  Mausolée de Bîbî Maryam. © MHC, tous droits réservés

Le port médiéval de Qalhât est l'un des sites archéologiques les plus importants du Sultanat d'Oman. Fondé vers 1100, il joue un rôle important dans les échanges commerciaux de la péninsule arabique. Par voie maritime, l'Oman est alors le passage obligé entre l'Asie et l'Afrique. Par voie terrestre, les grandes caravanes qui partent du sud de la péninsule forment la « Route de l’encens ». Marco Polo s'émerveille de la position stratégique de cette cité cosmopolite. Un comptoir portugais s'y installe pendant 150 ans.

Après sa destruction par les Portugais et un probable tremblement de terre, la ville fortifiée antique est abandonnée au début du XVIe siècle. À part la grande mosquée richement décorée et érigée par Bîbî Maryam, femme d'Ayâz, gouverneur de la ville pour le royaume d'Ormuz au XIIIe siècle, il ne reste qu'un vaste champ de ruines d'environ 35 ha, mais les fouilles ont révélé les principaux éléments de l'organisation de la cité et leur évolution en quartiers périphériques.

Elles ont aussi mis en évidence un système d'approvisionnement en eau, des fortifications, plusieurs grandes maisons parfois très vastes, des bâtiments alignés ou organisés autour de placettes, des ateliers d'artisans, des structures funéraires. Ces éléments sont de précieuses informations pour comprendre la vie quotidienne dans l'Oman médiéval. Le projet d'un parc archéologique est en cours et son ouverture serait prévue pour 2020.