Planète

Chine : Fanjingshan, un très rare écosystème

Diaporama - Les nouveaux sites culturels dans le monde classés par l'Unesco
PhotoClassé sous :Nature , patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco , sites de l'Unesco
Chine : Fanjingshan, un très rare écosystème
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Situé dans la chaîne de montagnes de Wuling, dans la province du Guizhou (sud-ouest de la Chine), Fanjinshan se caractérise par une amplitude altitudinale qui va de 2 570 à 500 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce qui favorise l'existence de types de végétation et de relief très diversifiés. C'est une île de roches métamorphiques dans un océan de karst qui abrite encore de nombreuses espèces animales et végétales dont l'origine remonte au Tertiaire, il y a entre 65 millions et deux millions d'années. L'isolement a favorisé un haut degré de biodiversité avec des espèces endémiques, comme le sapin de Fanjinshan (Abies fanjingshanensis) et le rhinopithèque jaune doré du Guizhou (Rhinopithecus brelichi), ou menacées, comme la salamandre géante de Chine (Andrias davidianus), le porte-musc nain (Moschus berezovskii) ou le faisan vénéré (Syrmaticus reevesii). Fanjinshan abrite la forêt primaire de hêtres la plus vaste et la plus continue de la région subtropicale.

Texte Unesco (whc.unesco.org/fr/documents/165868) CC by-sa IGO 3.0 -- Photo : Fanjingshan. © Zhou Wenqing, Office of the Leading Group for World Heritage Application of Tongren City, tous droits réservés

Ces ressources biologiques, en abondance, représentent une grande valeur scientifique et académique. Dans ce très rare écosystème se dénombrent plus de 6.000 espèces biologiques, environ 3.700 espèces végétales (soit 13 % de la totalité de la flore en chine) et 3.000 espèces animales et nombre d'espèces endémiques. Une vingtaine de cours d’eau prennent leur source ici, alimentant les affluents du Yang-Tsé.

Le site est réputé pour la magnificence de ses panoramas montagneux, de ses zones humides, ses cascades et ses lacs. Un ensemble de paysages sublimés par des phénomènes météorologiques et les contrastes saisonniers tels que les arcs-en-ciel, les mers de nuages, les mirages et la légendaire « lumière de Bouddha ».

Depuis la dynastie Ming qui a régné de 1368 à 1644, la région est un site sacré du bouddhisme. Elle est visitée par 80.000 de touristes chaque année.