Leur plumage, tout blanc en hiverhiver, leur permet de se confondre avec la neige.  En ce début mai, la muemue printanière a commencé, ce qui leur assurera d'être mimétiques avec le rocher, la terre et l'herbe. Le mâle à gauche est reconnaissable, notamment à la saisonsaison des amours, à ses caronculescaroncules rouges.

Ces oiseaux sont originaires du Nord de l'Europe et sont descendus avec la dernière glaciationglaciation. Quand les glaciersglaciers se sont rétractés vers la Scandinavie, quelques lagopèdes sont restés dans les îlots que constituaient les massifs alpins. Ils y trouvent le climat arctiquearctique qui leur convient en montant en altitude. Avec le réchauffement climatiqueréchauffement climatique, ces dernières années, ils disparaissent progressivement de certains massifs trop bas, des Préalpes notamment.

Ce sont de grands marcheurs, qui ne choisissent de s'envoler que quand ils sont inquiétés. Une journée d'approche discrète a été nécessaire au photographe pour gagner leur confiance sans qu'ils décollent une seule fois.

© Erik LapiedErik Lapied, tous droits réservés