Planète

Le condor de Californie, un rapace emblématique

Diaporama - Les animaux qui font peur
PhotoClassé sous :animaux , zoologie , espèce
Le condor de Californie, un rapace emblématique
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Oiseau emblématique des États-Unis, le condor de Californie tient un rôle important dans la culture amérindienne. Le mot condor dérive du quechua (une langue péruvienne) kuntur. Le plumage du condor de Californie est noir, avec de longues taches blanches sur le dessous des ailes. Il mesure 1,40 m de long et 3 m d'envergure pour 12 kg environ, ce qui en fait le plus grand oiseau d'Amérique du Nord. Il peut vivre jusqu'à 60 ans. Il peut parcourir jusqu'à 250 km en une journée pour trouver une carcasse.

Le condor de Californie souffre d'un physique qui n'inspire guère confiance et de sa mauvaise réputation de charognard .Il préfère les gros mammifères, tels les cerfs, les chevaux, les pumas, les ours ou encore le bétail. Historiquement, il avait l'habitude de se nourrir de la mégafaune, aujourd'hui éteinte. Son habitat s'étendait alors quasiment à toute l'Amérique du Nord.

Le condor de Californie possède peu de prédateurs naturels. Son plus grand ennemi est certainement l'Homme : le braconnage, la pollution, la méconnaissance des éleveurs de bétail qui ont longtemps accusé les condors de tuer les veaux lorsqu'ils les surprenaient à festoyer sur les cadavres, la destruction de l'habitat et le saturnisme (l'empoisonnement par des balles en plomb logées dans les carcasses) ont eu raison de lui. Le condor s'est éteint à l'état sauvage en 1987, mais a depuis été réintroduit. L'espèce est toujours considérée comme en danger critique d'extinction. En 2016, la population à l'état sauvage s'élevait à 276 individus.

© Tom, fotolia