Expert Planète

Pedro Jarque Krebs

Photographe animalier

Classé sous :Planète , photographe , animaux
« Nous vivons un moment crucial, décisif, où l'on décidera le destin de l'espèce humaine dans les prochaines décennies. Le taux de réduction du nombre de spécimens vivants de la plupart des espèces animales est en train de provoquer un déséquilibre dans l'ensemble de l'écosystème, mettant en péril notre propre survie.Mon travail photographique a pour but de sensibiliser les gens à la beauté et à la diversité de la faune, et surtout à leur terrible fragilité. Dans ce sens, la diffusion s'avère indispensable et pour pouvoir réagir, il est impératif de disposer d'informations fiables telles que celles présentées par Futura.
Pedro Jarque Krebs, Photographe animalier

Biographie

Je suis né à Lima, Pérou, et depuis très jeune, vers 13 ans, je me suis intéressé à la photographie qui à cette époque-là était analogique. Je travaillais principalement en noir et blanc, en chambre noire, et mon intérêt pour les animaux a commencé aussi à cette époque, grâce à un grand étang près de ma maison qui regorgeait de grenouilles et de têtards et duquel il ne reste plus aucune trace.

J'ai fait mes études universitaires à l'Université Paris 1, Sorbonne, et j'ai obtenu mon diplôme en Philosophie des Sciences, mais mon intérêt et ma passion pour la photographie ont continué parallèlement.

Avec la révolution numérique, un univers de possibilités s'est ouvert à moi pour mener à bien le projet que j'avais en tête depuis mes débuts en photographie, c'est-à-dire, faire des portraits d'animaux en studio, mais que la technologie de l'époque et les difficultés logistiques l'avaient rendu impossible de réaliser.

Il y a 6 ans, j'ai développé une méthodologie de travail créative qui m'a permis finalement de réaliser mon projet tel que je l'avais imaginé.

J'ai eu le privilège de recevoir plus de 110 prix et distinctions pour mon travail sur la scène internationale, y compris le prix « Bird Photographer of the Year » 2018 au Royaume-Uni, deux fois lauréat des Sony World Photography Awards, quatre fois finaliste au concours photo annuel du Smithsonian Institution aux États Unis, premier prix au concours photo italien Oasis en 2017, premier prix dans la catégorie images créatives du Festival Montier Photo en 2018 en France, et en octobre 2016 j'ai été nommé « Photographe du mois » par le magazine National Geographic France.

- A découvrir son compte Instagram 

Son dernier livre : « Fragile »

Rien ne fascine autant les gens que la diversité époustouflante du monde animal. Mais peu de gens savent à quel point ils sont menacés - environ 60% de toutes les espèces dans le monde ont été éteintes au cours des 50 dernières années. Pedro Jarque Krebs, un photographe animalier primé à plusieurs reprises, s'intéresse au monde fragile pour attirer l'attention sur cette catastrophe silencieuse touchant de nombreuses espèces. En représentant chaque créature, qu'il s'agisse d'un oiseau, d'un reptile.... , avec son caractère et son expression propres, elle dissout la distance qui existe par ailleurs entre l'homme et l'animal sauvage. Les photos d'une telle beauté ainsi créées nous montrent de manière impressionnante que l'homme n'est pas le centre de l'univers et que la protection de l'habitat animal menacé est peut-être sa tâche la plus importante.

Métier

Mes deux grandes passions ont toujours été la photographie et la philosophie. Mon projet photographique est en quelque sorte une synthèse des deux, car il me permet, d'une part, de faire des portraits d'animaux comme s'ils étaient dans un véritable studio photographique (et parfois, ils le sont) et, d'autre part, mon travail appelle à une réflexion philosophique sur la conscience chez les animaux et l'éthique dans nos relations avec eux.

Mon projet photographique a pour objectif de briser les barrières que nous avons construites dans notre relation avec la faune de la planète, en montrant les animaux de manière plus étroite, voire intime, isolés de tout contexte, en essayant de restaurer du regard ces ponts détruits et leur rendre une partie de leur dignité volée.  Mon désir est d'étendre ce projet au plus grand nombre d'espèces menacées auxquelles je peux avoir accès et de sensibiliser les gens à la beauté et à la diversité de la faune, mais surtout à sa terrible fragilité.

Mon travail consiste à réaliser une série de portraits d'animaux travaillés numériquement, sans toutefois les altérer dans leur essence, afin de recréer un environnement similaire à celui d'un studio photographique, de préférence avec un fond sombre ou presque noir, avec des lumières d'étude accentuant ou atténuant les lumières et les ombres pour mettre en valeur le volume du corps et son expressivité. Je fais des portraits d'animaux dans n'importe quel environnement, en liberté ou en captivité, dans des parcs zoologiques, des sanctuaires, des réserves naturelles ou des centres de conservation, mais aussi dans la nature. Toute situation qui me permette d'entrer en contact avec l'animal et de pouvoir le photographier suffit, car ce que je recherche, c'est extraire le sujet animal de cet environnement et le mettre numériquement dans mon studio, en empêchant que l'animal se stresse en n'étant pas dans un vrai studio. Mon intention est de montrer non seulement la forme de l'animal, dans ses moindres détails, mais presque et surtout son essence même, son « âme .