Expert Planète

Maxime Aliaga

Photographe naturaliste

Classé sous :Planète , photographes , Nature
Je suis très heureux de collaborer et de partager mes « stories » sur Futura-Sciences. Ce média est très important car il fournit quotidiennement des informations très pertinentes permettant de sensibiliser le grand public à la préservation de la nature. Futura remplit une mission : celle d’apporter les clés pour comprendre, outils essentiels pour choisir et s’engager, et pour, ensemble, œuvrer afin que notre unique lieu de vie puisse perdurer dans sa beauté et sa diversité.
Maxime Aliaga, Photographe naturaliste

Biographie

Originaire du sud de la France, Maxime est un grand curieux de nature depuis toujours, il s'est naturellement orienté après son bac vers des études de protection de la nature. Diplôme en poche, il a ensuite travaillé en tant qu'assistant de terrains pour de nombreuses études de la faune sauvage, notamment les oiseaux, dans divers pays à l'étranger. Il a ainsi étudié avec des scientifiques pendant plusieurs mois les toucans au Costa Rica, une espèce de passereau endémique en Papouasie-Nouvelle-Guinée, ou encore les tortues marines aux Seychelles.

Ces missions, au plus proche de la nature, lui ont permis d'explorer de nombreuses zones sauvages et de comprendre ainsi leurs enjeux de conservation. Toujours muni d'un appareil photo en main, il a ainsi pu documenter et photographier la faune sauvage ainsi que les personnes qui les étudient et les protègent dans ces contrés reculées.

En 2014, il intègre l'agence de photo Naturagency en tant que photographe professionnel et commence à publier ses images et ses histoires dans les magazines. Très impliqué dans la conservation des espèces sauvages, il devient membre actif de l'association PPNAT (Photographe pour la Préservation de la Nature). Il participe également à des festivals photos où il expose ses clichés et fait des conférences sur son travail de photographe nature. 

Aujourd'hui, Maxime fait partie de la Ligue internationale des photographes de conservation (ILCP), un collectif international de photographes du monde entier très engagés dans la conservation des écosystèmes et des espèces menacées. Spécialisé dans les milieux tropicaux, Maxime focalise son travail depuis quelques années sur les orangs-outans d'Asie du Sud-Est qui sont en danger critique d'extinction. Articles dans les magazines, publications sur internet, expositions photographiques, ils utilisent tous les supports de communication pour sensibiliser le public à leur cause.

Métier

Plus qu'une passion, la photographie naturaliste est pour Maxime un engagement. Il parcourt le monde au travers d'études scientifiques de la faune sauvage ou en tant que volontaire pour des associations œuvrant pour la préservation de la nature. Il est donc régulièrement au contact de ces écosystèmes et ces espèces menacées ainsi qu'avec les personnes qui se battent au quotidien pour les protéger.

Depuis quelques années maintenant, il suit le travail d'ONG qui œuvrent pour la préservation d'espèces en danger d'extinction. Il passe plusieurs mois par an à leurs côtés pour effectuer un travail de documentation complet pour ses articles mais aide aussi ces associations en leur fournissant volontairement des images.

En 2017, il est l'un des premiers photographes au monde à photographier la nouvelle espèce d'orang-outan : l’orang-outan de Tapanuli (Pongo tapanuliensis), ces photos ont ensuite fait le tour du monde pour imager cette découverte. Maxime est d'ailleurs l'un des -- si ce n'est le seul -- photographe au monde à avoir photographié les trois espèces d'orang-outan de la Planète !

Récemment, Maxime a eu l'honneur de remporter le grand prix du concours photo de Montier-en-der, l'un des plus important en Europe. Il y a exposé sa nouvelle présentation : « Pongo : les derniers orangs-outans de Sumatra» qui eut un franc succès et qui a ému un grand nombre de visiteurs.

© Maxime Aliaga, tous droits réservés.

Pour en savoir plus sur son travail et son engagement, vous pouvez visiter son site web et le suivre sur Instagram où il publie régulièrement de belles images de nature sauvage.