Expert Planète

Benoit Loubrieu

Ingénieur Océanographe

Classé sous :océanographie
La cartographie marine est une spécialité pleine de diversités et aujourd'hui encore faites de surprises, par la nature des fonds marins, les capacités techniques à les imager de plus en plus finement et la tâche encore "importante à accomplir pour les explorer. Diversités et surprises qui sont aussi de belles caractéristiques du site Futura-Sciences. Merci à Futura Sciences pour ouvrir son site à cette présentation, autant que pour son travail enrichissant de vulgarisation. J'associe à ce dossier ceux qui ont contribuer à sa préparation, Erick, Walter, Claude, Philippe, Cathy,… illustration du travail d'équipe essentiel en cartographie, comme dans tout domaine scientifique, pour la complémentarité des compétences, tout particulièrement pour le travail en mer.
Benoit Loubrieu, Ingénieur Océanographe

Biographie

-- Ingénieur « Océanographe » ENSTA, Ecole Nationale Supérieure des Techniques Avancées, diplômé en 1988.

-- 1ère expérience de terrain : 1 année (1989) passée à la Mission Océanographique du Pacifique à Papeete pour le compte du service militaire. Participation aux levés hydrographiques et mesures géodésiques du Shom sur les îles de Polynésie.

-- 1990 et 1991 : activité professionnelle au sein d'une de société de service dans le domaine pétrolier, en tant que chef de mission à la mer pour des levés géophysiques sur des sites d'installation de plate forme et des reconnaissances cartographiques pour la pose de pipes.

-- Arrivée à l'Ifremer en 1992, département Géosciences Marines, groupe Cartographie.

Participation aux principaux programmes de cartographie du département :

  • projets de reconnaissances cartographiques : pose de cables téléphoniques sous-marins, cartographie des ZEE françaises,...

Depuis 2002, attaché au programme Extraplac, pour la gestion et l'exploitation des données acquises en mer.

-- Environ 3 ans d'expérience à la mer, dont près d'une trentaine de campagnes avec l'Ifremer comme chef de mission ou responsable des réalisations cartographiques.

-- Au sein du département Géosciences Marines, en charge du traitement de données bathymétriques et impliqués sur le développement des outils logiciels et des méthodologies de traitement,

-- Depuis 2000, coordinateur technique d'une collaboration entre une vingtaine de laboratoires européens pour la publication d'une carte bathy-morphologique de synthèse des données modernes de sondeur multifaisceaux en Méditerranée.

Publications cartographiques récentes :

-- MediMap Group, Loubrieu B., Mascle J. et al, 2005

* Morpho-bathymetry of the Mediterranean Sea
* CIESM/Ifremer special publication, Atlases and Maps, two maps at 1 / 2 000 000

-- Sibuet J.-C., Monti S., Loubrieu B., Mazé J.-P. and Srivastava S., 2004. Carte bathymétrique de l'Atlantique nord-est et du golfe de Gascogne : implications cinématiques. Bulletin de la Société Géologique de France, 175(5), 429-442 .

Métier

Le métier de cartographe « marin »

La cartographie marine offre une activité variée, et requiert aussi une rigueur et une grande attention à la manipulation des données acoustiques.

Activités très variées, par l'alternance des périodes à terre et des temps d'embarquement en mer qui peuvent durer de quelques jours à quelques semaines. Le travail en mer lui-même présente des aspects diversifiés ; par les différences de vie à bord d'un bateau à un autre et par les changements de zones géographiques ou de reliefs étudiés. Les opérations en mer sont également multiples : alternance d'équipement utilisé, choix opérationnels selon les intérêts scientifiques, problèmes techniques, aléas météo...

Les projets peuvent conduire à opérer en mer au large des Iles Kerguelen pour la cartographie hauturière, ou bien le long des côtes métropolitaines sur un navire côtier pour la cartographie du plateau continental, avec des objectifs très différents de cartographie générale ou haute-définition.

L'activité journalière à terre est également ouverte à la diversité des projets et thèmes scientifiques : au sein du département Géosciences Marines, l'équipe cartographie apporte un soutien technique aux équipes de recherche. Ce soutien prend différentes formes : du traitement complet d'une campagne à la mer, jusqu'à l'aide quotidienne et ponctuelle, de type service, pour l'accès aux données, la préparation de documents de travail,...ceci pour des projets à finalités très diverses selon les sujets d'études et les programmes en cours.

L'activité se partage aussi entre des temps de travail technique de « production », et des temps d'études pour les évolutions de logiciels et de méthodes de travail,...également des périodes de collaboration avec des équipes scientifiques extérieures, échanges d'expérience, projets communs,...

Pourtant cette diversité d'activité cohabite avec une nécessité de rigueur et un travail de persévérance : le dépouillement de données acquises en mer nécessitent des temps d'opération informatique, manuelle ou semi-automatisée, longs et quelquefois fastidieux, par exemple pour la validation systématique des données.

Pour plusieurs semaines de travaux en mer, des millions et des millions de sondes à contrôler et éventuellement corriger,...travail très répétitif encouragé par l'objectif de la qualité du résultat et la recherche des « astuces » qui permettront de corriger les éventuelles erreurs.

La patience et la persévérance sont aussi nécessaires en mer avant d'aboutir aux objectifs visés. Certaines campagnes de cartographie sont consacrées à aller et venir « inlassablement » sur une même zone... et surveiller en continu la qualité des opérations".

Très certainement, une constante forte et enrichissante de l'activité est le travail en équipe et la convivialité du travail à la mer, qui rapproche les compétences extrêmement variées des équipages des navires, des équipes techniques pour la mise en œuvre des équipements acoustiques, et des équipes scientifiques, chercheurs, cartographes,... pour le suivi des opérations et le choix des travaux à réaliser