-

Notre planète s'est réchauffée d'environ 1 degré au cours de ce dernier siècle. A ce rythme là, dans deux millénaires, la terre aura une température de 20°C supérieure à l'actuelle ! Quelle que soit la limite supportable par l'ensemble des organismes vivants, le bout du tunnel n'est qu'à quelques milliers d'années.

  
DossiersRégion PACA : Les espèces menacées : Survivre, s'adapter ou mourir... Mais à quel prix ?
 

Avant de critiquer des comportements ou de donner son avis sur l'impact de certaines activités, il faut analyser sa propre façon d'être et vérifier si on est en phase avec la plus profonde signification du mot « respect ». Il existe, un peu partout, des chartes de bonne conduite. Mais est-ce que la nécessité de rédiger des chartes n'est pas une fois de plus un constat d'échec ? Ne serait-il pas plus simple que chacun fasse l'effort de s'auto discipliner ?

Avant de se rendre sur un lieu, en montagne, sous la mer, ... il faut se renseigner sur la fragilité du milieu, les espèces locales, ou encore, ce qui est autorisé ou pas, c'est à dire avoir le souci de respecter la vie locale. On ne peut respecter que ce que l'on connaît. Il n'est par contre pas nécessaire de lire qu'il ne faut pas jeter ses déchets par terre pour comprendre que c'est mal agir ! ... Et pourtant, si 95% des adultes prétendent respecter l'environnement, au moins un sur deux, en réalité, n'en a que faire !

Copyright Photo Christian Coudre

Ce qui est encore à la portée de chacun de nous, une fois qu'on s'est approprié une conduite sage, c'est de la transmettre à notre entourage : soit de manière informelle, dans nos relations et échanges quotidiens, soit de manière structurée en participant ou en organisant des activités pédagogiques.

Notre principal objectif doit être aujourd'hui de donner à nos enfants une éducation orientée sur la connaissance des milieux naturels etles différentes sources de pollution qui les affectent.

Dès l'âge de 8 - 10 ans, les enfants sont très réceptifs et très sensibles à ces problèmes. Ils représentent la première vague de nos générations futures et il nous appartient de leur offrir en héritage le meilleur de la vie et de notre savoir-vivre.

L'écologie est encore bien trop liée à des tendances politiques ; elle doit grandir avec les générations comme une culture universelle, la culture de tous pour le respect de la vie.