Planète

Qui suis je ?

Dossier - Région Alsace : Le grand hamster (Cricetus cricetus)
DossierClassé sous :zoologie , hamster , Faune

Ministère de l'environnement

-

Comme la cigogne, le grand hamster (Cricetus cricetus), autrefois appelée « Marmotte de Strasbourg », fait lui aussi partie intégrante du patrimoine faunistique régional. En Effet, l'Alsace est la seule région française dans laquelle l'espèce est présente.

  
DossiersRégion Alsace : Le grand hamster (Cricetus cricetus)
 
  • Noms communs et alsaciens :
Grand hamster, hamster d'Europe, "marmotte de Strasbourg", "Kornfarel" (petit cochon des blés).
  • Classification zoologique :
Ordre des Rongeurs, Famille des Muridés, Genre Cricetus, Espèce Cricetus cricetus.
  • Taille et poids :
En moyenne, corps de 20 cm, queue de 5 cm. Poids compris entre 200 et 450 g. Mâles plus gros que les femelles.
  • Longévité :
Environ 4 ans
  • Description :
Corps trapu rappelant un peu celui d'un cobaye, se prolongeant par une queue courte. Dos brun-roux, ventre noir, trois taches blanches de part et d'autre du corps, en arrière des joues et sur les flancs. Bouche assortie de deux grandes poches internes : les abajoues, qui servent à transporter la nourriture. Extrémités des pattes blanches.
  • Activité et mode de vie :
Animal très méfiant, plutôt nocturne, se réfugiant le jour dans son terrier. Celui-ci, profond (jusqu'à 1,50 m l'hiver), est très organisé : plusieurs galeries d'environ 5 à 8 cm de diamètre relient en général une à plusieurs chambres de réserves, un nid, et une impasse faisant office de toilettes. Le grand hamster, agressif et solitaire, y vit seul, sauf lors de l'accouplement printanier ou, pour les femelles, lors de l'allaitement des jeunes. Contrairement à son lointain cousin, le hamster doré, plus petit et fréquemment commercialisé, le grand hamster ne peut être apprivoisé.
  • Milieu de vie :
Espèce inféodée aux milieux de cultures (luzerne, blé, orge) situés à basse altitude, caractérisés par des terrains profonds, stables (loess, argile...), non inondables, permettant la construction des terriers.
  • Régime alimentaire :
Essentiellement végétal : plantes sauvages et végétaux cultivés (luzerne, blé, maïs, chou, tabac, betterave...). Consomme également de petits animaux (invertébrés, batraciens, petits rongeurs...).
  • Hibernation :
Fin octobre, après avoir accumulé les réserves nécessaires dans son terrier (1 à quelques kilogrammes de graines, bulbes, tubercules et racines), le grand hamster en obstrue les entrées et s'endort jusqu'en mars-avril. Au cours de cette période, il se réveille périodiquement pour consommer quelques denrées.
  • Reproduction :
Période de reproduction d'avril à août. Immédiatement après leur réveil printanier, les mâles partent en quête des femelles. Après une gestation d'une vingtaine de jours, la femelle met au monde une, très rarement 2 portées par an, en moyenne constituées de 7 petits nus et aveugles, qu'elle allaite ensuite pendant 3 semaines. Bien qu'indépendants dès le sevrage, et matures sexuellement à l'âge de deux à trois mois, les jeunes qui survivent ne se reproduisent généralement pas avant l'année suivante.
Copyright G. Baumgart