Planète

Plan de réintroduction et protection du singe magot au Maroc

Dossier - La protection du singe Magot
DossierClassé sous :zoologie , singe magot

Joël Delfort

-

Le singe Magot est une espèce aujourd'hui en voie de disparition. Ce dossier nous aide à mieux le comprendre et à mieux le protéger. Il y est présenté le programme de protection et de réintroduction à l'initiative de l'association "SOS Magots".

  
DossiersLa protection du singe Magot
 

Introduction

L' association SOS-MAGOTS existe depuis deux ans et existe officiellement depuis un an.
Nous sommes actuellement une quarantaine de membres dévoués à la protection des primates et tout particulièrement aux singes magots.
Ils sont protégés par la Convention de Washington et il ne reste que 14000 spécimens sur la terre en milieu naturel .
Nous avons aussi un site Internet relatif à leur protection qui est http://www.sos-magots.com .

Nous avons pu répertorier une centaine de bébés magots ayant été saisis par les douanes françaises.
Ces animaux subissent un traumatisme affectant leur comportement par la suite. Ces saisies peuvent durer plus de 20 jours durant lesquels les singes attendent dans une cage d'un mètre carré.
Le problème majeur est qu'aucun organisme ne les accepte, car il n'y a plus de place, nul part en France. En effet ce sont des animaux qui se reproduisent bien en captivité ; les parcs zoologiques qui ont des groupes de magots en ont déjà beaucoup, ils ne peuvent donc pas accueillir ces animaux. De plus ce sont des animaux seuls et donc difficiles à réintroduire dans un groupe.
Ils sont donc généralement euthanasiés.

Nous ne pouvons laisser faire cela et avons donc décidé de les protéger.

Pour cela l'association AFIPA Maroc, qui est spécialisée dans la protection animale, et la AESVT, Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre, nous ont rejoint pour participer à nos actions.
Ils sont donc nos partenaires et représentent notre association au Maroc.

Plan de protection

1) Ce plan consiste à réaliser une campagne d'information télévisée sur le singe magot pour sensibiliser le public à la fragilité de ces animaux et au danger d'avoir un singe en cage. En effet, jeune, il est possible de les sortir de leur cage mais par la suite ils deviennent des animaux très agressifs. Donc il devient impossible de les garder et les personnes ne savent plus quoi en faire.

2) Faire connaître dans les établissements scolaires ces animaux et leur manière de vivre (cours pédagogiques).
Donc apprendre aux élèves à les respecter et les protéger.

3) Durcir la loi les concernant et punir très sévèrement tout trafic de ces animaux.

4) Renforcer la surveillance aux frontières et mettre dans les aéroports et douanes routières des pancartes indiquant que cet animal est protégé par la Convention de Washington et que tout trafic et puni d'une peine de prison très forte allant jusqu'à 3 ans ainsi qu'une amande de 10000 euros.
Par exemple le gouvernement des Seychelles pratique cela pour les tortues ainsi que les département d'outre mer français.

5) Interdire strictement la vente de ces animaux.
Bien trop de touristes sont tentés d'en acheter sur les marchés où ils se vendent .
Ces touristes n'ayant aucunes connaissances sur ces animaux, ne sachant pas qu'ils sont protégés et qu'il est strictement interdit de se déplacer avec un tel animal sur tout le territoire européen (sauf si l'on possède une autorisation gouvernementale), se font attendrir par les bébés magots qui leur sont proposés et acceptent donc de les acheter.

6) Mettre en place une brigade spécialisée dans la protection des magots qui lutterait contre le trafic et les braconniers au Maroc et ailleurs.

7) Elaborer un programme d'écotourisme permettant d'obtenir des fonds. Nous voudrions faire découvrir aux public cet animal en organisant des safaris photos dans leur milieu naturel. Ces fonds permettraient à l'association de fonctionner correctement et par exemple de former des guides ou des gardes parmi la population locale au Maroc.

Plan de réintroduction

Ce plan consiste à :

1) Avoir un refuge au Maroc pour réceptionner les singes magots qui arriveront de France. Ce seront en général des groupes de singes déjà constitués qui auront tous été examinés du point de vue sanitaire par un vétérinaire avant leur départ de France.
Puis après une mise en quarantaine et un autre examen complet de chaque animal, notre but serait de les relâcher en milieu naturel dans un lieu qui n'est fréquenté par aucun autre groupe de magot.
Nous éviterons ainsi tous risque de contagions et d'affrontement entre groupe.

2) Avoir un territoire déclaré "réserve naturelle" au Maroc où les singes seraient protégés contre les braconniers par des gardes. Les gardes seront des personnes du pays formées dans les domaines de la protection des espèces et de la biologie des singes Magots.

3) Suivi et observation des animaux relâchés.

Personnels du refuge

Un soigneur animalier
Un spécialiste du singe magot
Deux adjoints aidant pour les activités quotidiennes du refuge
Un gardien
Quelques membres bénévoles

Nos besoins

Une autorisation de ramener des singes magots dans votre pays
Une subvention
Un endroit pour faire le refuge (superficie, abris pour les singes, plusieurs enclos avec grillages, clôtures, un logement pour les hommes avec eau courante et électricité, une cuisine et une salle de soins, des cages de quarantaine.