Planète

Conclusion

Dossier - Primates : Agression, conciliation, résolution des conflits
DossierClassé sous :zoologie , agression , primates

-

Chez les primates, l'agression et son contrôle reflètent le type de relations sociales que les individus du groupe entretiennent. Il est intéressant d'étudier ces comportements chez divers groupes car ils sont révélateurs du style de dominance de l'espèce.

  
DossiersPrimates : Agression, conciliation, résolution des conflits
 

Les différences observées vont dans le sens de ce que l'on connaît de ces espèces. Les relations sociales des macaques japonais, des macaques rhésus et des macaques de Java sont caractérisées par une forte asymétrie de dominance entre les individus, une soumission marquée, une agression intense et un taux relativement faible de comportements d'apaisement et de réconciliation.

Bonobos © NauticalVoyager, Pixabay, DP
Le bonobo (Pan paniscus) est une espèce très tolérante comme le macaque de Tonkean. © Marie Pelè - Reproduction et utilisation interdites

En comparaison, les macaques de Tonkean, les macaques à crête et les macaques de Barbarie semblent plus tolérants, leurs interactions sont moins influencées par le rang social, les comportements d'apaisement sont fréquemment employés et leurs taux de réconciliation sont élevés.

Mimique avec découvrement des dents émise par le mâle dominant d'un groupe de macaques à crête. © Odile Petit - Reproduction et utilisation interdites

Par exemple, la mimique avec découvrement des dents qui exprime formellement la soumission chez les macaques japonais est devenue une expression faciale affiliative chez les macaques de Sulawesi une évolution qui est vraisemblablement associée à une faible asymétrie des rapports de dominance.