Planète

Introduction

Dossier - Polynésie : Fakarava, réserve de la biosphère
DossierClassé sous :zoologie , géographie , biosphère

Isabelle Croizeau

-

Fakarava est un atoll situé dans l'archipel des Tuamotu en Polynésie française. Véritable joyau d'émeraude il vient d'être classé par l'Unesco réserve de la biosphère. Une appellation qui s'inscrit dans un projet international de développement durable, dans une recherche d'harmonie constante entre activités humaines et préservation de la nature.

  
DossiersPolynésie : Fakarava, réserve de la biosphère
 

Le jardin corallien affleure presque en surface, et vient mourir doucement sur la grève en une féérie de couleurs et de formes. Le platier est vierge, intact, comme si rien depuis des millénaires n'était venu troubler son épanouissement.

Atoll de Fakarava, dans l'archipel des Tuamotu - Réserve de la biosphère. Sur cette image, le platier corallien apparait parfaitement a travers l'eau transparente du lagon. © Photographe Alexis Rosenfeld Tous droits réservés

Un peu plus loin, le sable est si clair, l'eau si transparente que les motus, à quelques centaines de mètres du rivage, semblent flotter dans le vide, suspendus là comme par magie. Plus loin encore, tout autour de l'immense rectangle corallien qui forme le deuxième plus grand atoll de Polynésie, le sable se pare de reflets roses, d'immenses cocotiers se reflètent sur le miroir de l'eau. Véritable joyau d'émeraude, Fakarava est un appel à la contemplation, où rien ou presque ne semble avoir changé, depuis toujours.

L'immense lagon vient d'être classé réserve de la biosphère : il devient une référence, un lieu où il faudra, à tout prix, préserver un sanctuaire naturel tout en permettant aux hommes d'y vivre en harmonie. C'est ce que l'on appelle aujourd'hui le développement durable. Il existait déjà une zone classée depuis 1977 à proximité de Fakarava, l'atoll de Taiaro : un petit atoll de 5 kilomètres de diamètre, qui a la particularité d'être entièrement fermé, sans aucune passe qui relie l'intérieur du lagon à l'océan. Une forme unique, qui l'avait tout naturellement placé en tête des espaces protégés polynésiens.

Atoll de Fakarava, dans l'archipel des Tuamotu - Réserve de la biosphère. Vue mi-air mi-eau sur un univers paradisiaque © Photographe Alexis Rosenfeld Tous droits réservés

Mais l'atoll de Taiaro n'abritant aucun village, il ne correspondait plus au concept actuel de réserve de la biosphère, qui implique, outre l'intérêt naturel d'un site, le développement des activités humaines. La zone vient donc d'être étendue à l'atoll principal, Fakarava, et à six autres atolls de la commune. La réserve de la biosphère des Tuamotu est née.