Planète

Évolution et classification des éponges carnivores

Dossier - Les éponges carnivores
DossierClassé sous :zoologie , mer , océan

-

On connaissait déjà les éponges, étonnants animaux aquatiques, mais les meilleurs zoologistes ont été surpris par la découverte d'éponges carnivores !

  
DossiersLes éponges carnivores
 

Jean Vacelet, auteur de ce dossier, revient sur la problématique de la classification des éponges carnivores

Selon les critères actuels de classification, ces éponges carnivores de même morphologie devraient être classées dans des familles différentes. © Selon Vacelet, 2007 - Tous droits réservés

Évolution et adaptation des éponges carnivores

Dans tout ce qui précède, je me suis exprimé comme si les éponges carnivores dérivaient d'éponges à système aquifère. Ceci est logique dans l'hypothèse généralement admise que le plan d'organisation des éponges à système aquifère est très ancien et dérive d'un ancêtre commun avec les unicellulaires choanoflagellés. Des données récentes de phylogénie moléculaire suggèrent que l'ancêtre de tous les animaux pluricellulaires, l'Urmetazoa, avait une organisation semblable à celle des éponges. Choanocytes et système aquifère se seraient conservés dans les divers groupes d'éponges, mais auraient disparu au cours de l'évolution chez tous les autres animaux pluricellulaires. Les éponges carnivores montrent que l'abandon du système de filtration peut aboutir à un organisme simple, mais fonctionnant efficacement sans avoir encore d'organe et de tissus différenciés.

Mais est-ce que ce changement d'organisation s'est fait en une seule fois ou en plusieurs ? En d'autres termes, les éponges carnivores sont-elles mono- ou polyphylétiquesChez les plantes, la carnivorie est apparue dans plusieurs groupes très différents. Chez les éponges, la question reste en suspens. Toutes font partie du même grand groupe, l'ordre des Poecilosclerida, mais selon la classification actuelle de ce groupe, fondée en partie sur les spicules microsclères, la famille des Cladorhizidae est hétérogène, et le devient encore plus avec l'adjonction de certains Esperiopsis et des Euchelipluma. Les divers genres d'éponges carnivores ont cependant beaucoup de caractères en commun, et il est peu vraisemblable qu'ils soient apparus par convergence dans plusieurs lignées évolutives. Une hypothèse est que l'adaptation, très ancienne, serait antérieure à la différenciation complète des microsclères des divers groupes de Poecilosclerida. Nous avons entrepris une étude de la phylogénie des diverses éponges carnivores par les méthodes moléculaires, qui donnera peut-être de nouvelles réponses à cette question.