Planète

Les éponges carnivores, une surprise pour les zoologistes

Dossier - Les éponges carnivores
DossierClassé sous :zoologie , mer , océan

-

On connaissait déjà les éponges, étonnants animaux aquatiques, mais les meilleurs zoologistes ont été surpris par la découverte d'éponges carnivores !

  
DossiersLes éponges carnivores
 

Des éponges carnivores... Pourquoi est-ce si surprenant ? Après tout, il y a bien d'autres animaux carnivores, et plus personne ne s'étonne que des plantes, d'apparence aussi paisible que les éponges, puissent être carnivores.

L'éponge piège sa proie pour la dévorer !© CNRS/Jean Vacelet, Christian Petron/Canal U, d'après une vidéo du CNRS

Éponges carnivores : pourquoi étonnent-elles tant ?

Il y a plusieurs raisons. Tout d'abord, les plantes carnivores sont connues depuis fort longtemps et sont faciles à observer, voire à cultiver sur son balcon. En revanche, la découverte que des éponges pouvaient être des prédateurs ne date que de quelques années et concerne des organismes localisés principalement dans des abysses inaccessibles. Ensuite, et surtout, animaux et plantes carnivores n'ont pas eu à modifier profondément leur organisation pour adopter ce régime, qui chez les plantes carnivores représente seulement un complément nutritionnel. Au contraire, pour devenir carnivores, les éponges ont dû complètement changer leur organisation, au point que l'on peut se demander si ce sont bien des éponges !

Les mystères anatomiques des éponges carnivores

On définit depuis longtemps les spongiaires comme des animaux très simples, dépourvus d'organes, de tissus différenciés et de système nerveux, dont tout le corps est organisé pour filtrer de grandes quantités d'eau et en recueillir les particules nutritives. Rien de tout ça chez les éponges carnivores, qui ne répondent plus à la définition classique des spongiaires dans les traités de zoologie. Autre problème, elles n'ont pas acquis pour autant la cavité ou le tube digestif présent chez tous les autres animaux, et il leur faut pourtant capturer des proies et les digérer.