Planète

Communication intraspécifique en milieu marin

Dossier - Communiquer sans oreilles et sans yeux
DossierClassé sous :zoologie , ascidie , protection chimique

-

La communication est un des fondements de la vie. Les ascidies sont des organismes marins très exposés à la prédation et à la colonisation. Comment font ces invertébrés pour s’en protéger ? C’est ce que nous essayons de comprendre à travers ce dossier.

  
DossiersCommuniquer sans oreilles et sans yeux
 

Phéromone vient du grec « pherein » qui signifie transférer, « hormon » voulant dire exciter. Ce terme proposé à la fin des années 1950 pour désigner des substances qui, émises par un individu, déclenchent chez un congénère (individu appartenant à la même espèce) une modification de son comportement ou de sa physiologie, d'abord controversé, a finalement été accepté par la communauté scientifique en précisant qu'il pouvait s'agir d'une substance ou d'un mélange de substances.

En milieu marin, des phéromones ont été identifiées aussi bien chez les vertébrés que chez les invertébrés. Chez les poissons, l'existence de phéromones sexuelles a été reconnue depuis de nombreuses années. Les systèmes d'olfaction, donc de réception des signaux, sont très importants chez ces individus. Par exemple, les mâles d'une certaine espèce de petits poissons, des gobis, sécrètent certains types de stéroïde afin d'attirer les femelles

Les mâles d’une certaine espèce de gobis, sont capables de sécréter certains types de molécules chimiques appelées stéroïdes afin d’attirer les femelles sexuellement matures pour se reproduire. © : J. Pastor.

Chez les invertébrés, le déclenchement de la ponte ou la synchronisation de la maturité et de la copulation sont souvent associés à la sécrétion de phéromones. La fécondation des œufs d'oursin se fait par libération simultanée par deux individus, des œufs et des spermatozoïdes dans le milieu. Il a été démontré que cette synchronisation était due à la libération de phéromones.

La fécondation des œufs d’oursins se fait par libération simultanée dans le milieu par deux individus des œufs et des spermatozoïdes. La synchronisation de la ponte se fait grâce à la libération de phéromones sexuelles. © : S. Lopez-Legentil