Planète

Le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton

Dossier - Voyage au Canada, le pays du Grand Nord
DossierClassé sous :Voyage , géographie , Canada

-

D’immenses forêts, des lacs gigantesques, des chiens de traîneaux, des érables à foison, des igloos, des ours mais aussi des villes cosmopolites des plus charmantes : Futura-Sciences vous offre dans ce dossier un incroyable voyage au Canada, à la découverte du Grand Nord.

  
DossiersVoyage au Canada, le pays du Grand Nord
 

Considéré comme l'un des plus spectaculaires du Canada, le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton offre des paysages marins magnifiques et des terres formidables.

Iona, Nouvelle-Ecosse, Canada. © Rob Romard, Flickr, CC by-nc 2.0

La piste Cabot ou Cabot Trail

Les hautes terres sont incontestablement ce qui fascine le plus les spécialistes. Haut plateau ciselé par des falaises escarpées et des rivières lumineuses, il est traversé par le fameux Cabot Trail ou piste Cabot, une route panoramique qui permet, entre autres, d'apercevoir de nombreuses espèces d'oiseaux et de mammifères. Cette route panoramique de renommée mondiale traverse le parc, longe la côte et monte jusqu'aux hautes terres.

Le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton se situe sur l'île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, au Canada. Sur cette photo, au premier plan, le lac Freshwater. En arrière sur la gauche, la baie Ingonish sud s'ouvre vers l'Océan Atlantique au-delà du cap Smokey. Sur la droite la ville d'Ingonish Beach est partiellement visible. © Tango 7174, CC by-nc-nd 3.0

La réserve naturelle du Cap Breton

La faune et la flore sont d'une diversité étonnante. L'alternance de températures donne naissance à un combiné unique entre taïga et forêt boréale qui comprend feuillus et conifères.

On y retrouve aussi des dizaines d'espèces animales rares ou menacées. Reptiles, invertébrés, amphibiens, une importante mosaïque de petits animaux vivent dans ce grand espace verdoyant.

Le Cap Breton renferme des paysages d’une profondeur impressionnante. © Sylvie L.

Créé en 1936, le parc couvre 950 kilomètres carrés et protège 20 % du Cap Breton. Il est l'un des plus importants territoires de la Nouvelle-Écosse et fait partie d'un réseau de parcs nationaux, fervent défenseur des principaux sites naturels du Canada.