Planète

Un patrimoine exceptionnel

Dossier - Les volcans d'Auvergne - La chaîne des Puys
DossierClassé sous :Volcanologie , volcans , auvergne

-

Parmi les paysages fascinants qui composent notre planète, la chaîne des Puys présente un spectacle naturel unique, conçu hier, presque aujourd'hui... Oui, les nuées se sont dissipées, les souffles brûlants se sont tus, les fontaines ardentes se sont éteintes, mais, ces volcans sont-ils endormis pour toujours...?

  
DossiersLes volcans d'Auvergne - La chaîne des Puys
 
  • L'environnement : un patrimoine exceptionnel à préserver

La chaîne des Puys, espace longtemps isolé, n'échappe pas à l'évolution. On citera quelques points comme les transformations de l'activité agricole, le tourisme grandissant, les transports qui bouleversent les voies de circulation. La prise de conscience collective, toujours en retard par rapport aux différents processus, tend à trouver des solutions compensatrices. Cet effort permanent de sauvegarde de notre environnement doit bien sûr être accepté et partagé par tous...

Cette région a été longtemps boisée d'arbustes quand une modeste agriculture pastorale entraîna le défrichement des pentes des volcans. Aujourd'hui, cette activité s'est réduite de façon significative. Les surfaces non entretenues se peuplent de taillis, d'autres sont reboisées de conifères. Ces changements ont une incidence visible sur le paysage. Sans risque écologique, cette transformation dévalorise l'aspect de la chaîne.

Quand l'hiver enveloppe la chaîne. Cette dernière constitue une barrière aux perturbations venant de l'ouest et confère au versant est un climat plus clément. Pourtant très arrosée, la faible altitude ne permet pas un enneigement continu (© LVA)

Le tourisme, phénomène moderne, est sans aucun doute un facteur potentiellement destructeur à surveiller. Victimes de leur beauté, ces paysages deviennent l'assaut de milliers de personnes, qui en toute bonne foi, piétinent, usent, érodent une nature d'altitude toujours fragile. On ne peut contingenter ces masses, mais des moyens doivent être mis en place, complétés par une large information, pour offrir à tous nos visiteurs des paysages magnifiques, qu'ils respecteront.

Mieux faire connaître notre région au travers des initiatives touristiques est louable. Cela doit passer obligatoirement par des solutions raisonnables, bien pensées et complètes, qui tiennent compte des spécificités liées au milieu unique d'un ensemble volcanique.

Contre-jour sur le puy Côme. Exemple typique d'édifice à deux cratères emboîtés, témoin d'une courte reprise d'activité (© LVA)
  • Découvrir la chaîne

(Les stars de la chaîne, comme le puy de Dôme, le puy de Pariou, les puys de la Vache et de Lassolas, sont incontournables. On peut aussi découvrir des édifices moins en vue, mais tout aussi intéressants. La visite peut aller de la simple promenade jusqu'à l'analyse au contenu plus naturaliste, plus scientifique aussi. De nombreux ouvrages fournissent maintes informations sur la chaîne, itinéraires, sites, géologie, botanique, etc. Sac à dos, cartes et petits guides en poche, il faut partir sur les chemins balisés à la rencontre de cette nature exceptionnelle, à toute heure, en toute saison.

Le puy de Dôme : on ne peut pas le manquer. C'est le volcan emblématique. Depuis l'antiquité il a attiré les hommes, et il continu. Il ne faut pas s'en priver : il se visite à pied, en vélo, à moto, à cheval, en voiture, en autocar, en parapente, en avion. Les sentiers sud ou nord sont de très beau parcours qui offrent des vues superbes sur l'Auvergne volcanique, la chaîne des puys bien sûr mais aussi les massifs du Sancy, du Cézallier, du Cantal et par beau temps jusqu'au Velay.

Le puy de Dôme : phare de l'Auvergne. Les deux épisodes de sa construction se distinguent parfaitement : le premier dôme à droite (ouest) et le deuxième dôme-aiguille à gauche (© LVA)

Il faut aussi descendre dans le cratère de puy de Pariou, pénétrer dans les grottes du Grand Sarcouy, faire le tour des cratères du puy de la Vache et de Lassolas, s'imprégner des grands espaces de la région du lac Pavin, pénétrer l'univers chaotique des cheires. Il faut aller sur les volcans les moins fréquentés. On y savoure calme et tranquillité et c'est là qu'on a la plus belle vue sur la chaîne. A propos de plus belle vue, le tour de la chaîne présente des spectacles magnifiques : au sud dans la région du lac Servière, au nord vers la Roche Sauterre, à l'ouest vers Rochefort Montagne ou Pontgibaud, à l'est dans la Limagne. Au coucher ou au lever du soleil le spectacle est grandiose.

Les contre-jours sur la chaîne, mettent en valeur les profils de chaque volcans et créent des spectacles lumineux extraordinaires (© LVA)

Apprécier le volcanisme c'est aussi apprécier le travail des hommes qui ont su tirer parti des produits volcaniques. La pierre de lave est le matériau le plus utilisé. Allez faire un tour du coté des vielles fermes, des châteaux, des églises, des villes et villages. Si le basalte a longtemps été utilisé pour la construction en gros oeuvre, la fine trachy-andésite, légèrement vacuolaire, compose bon nombre des réalisations ouvragées. Ainsi la pierre de Volvic, par ses aptitudes à la sculpture, orne la plupart des monuments et les tufs volcaniques et scories soudées participent à la polychromie des plus belles églises romanes auvergnates.

Eglise de Saint Saturnin, bel exemple de l'église romane polychrome auvergnate (© LVA)