-

Transcript du tchat organisé avec Jacques Marie Bardintzeff sur le thème des supervolcans.

  
DossiersSupervolcan : Transcript du t'chat du 10 Octobre 2006
 

megami: Une éruption "normale" c'est combien ? (Pour avoir une idée).

JMB : Le chiffre de 1 kilomètre cube de magma est significatif. Au dessus, l'éruption est importante. En dessous, elle est modérée. Une éruption normale c'est de l'ordre de 0,1 kilomètre cube émis en une quinzaine de jours.

Coulée de lave fluide (pahoehoe) en bord de mer au Kilauea à Hawaii

david : Le volcan qui vous attire le plus ?

JMB : J'ai connu de belles aventures et de grandes joies à Hawaii. Le Kilauea à Hawaii est en activité quasi-continue depuis le 3 janvier 1983. Des coulées de lave arrivent dans la mer. Parfois la lave stagne dans le cratère et forme un lac de lave formidable. J'y ai tourné une émission avec Nicolas Hulot pour Ushuaia Nature.

bono: On parle beaucoup de dérèglements climatiques. Y a t'il une influence sur l'activité volcanique ?

Le cratère du Pinatubo aux Philippines après son éruption majeure de 1991 © J.M. Bardintzeff

JMB : Celle-ci est incontestable. Elle a pu être mesurée lors de l'éruption du Pinatubo aux Philippines en 1991. Une baisse de 4 dixièmes de degré a été enregistrée sur l'ensemble de l'hémisphère nord. Elle s'est amortie en 4 ans. Des éruptions plus importantes pourraient entraîner des baisses de l'ordre de plusieurs degrés, voire jusqu'à 15 degrés pendant 15 ans. Ceci s'explique par les particules de cendres et d'aérosols qui séjournent dans la haute atmosphère et qui arrêtent certains rayons solaires. Une super-éruption pourrait engendrer un véritable "hiver volcanique". Paradoxalement, un volcan chauffe le sous-sol mais refroidit l'atmosphère. En ce moment, où il est question de réchauffement climatique, les volcans pourraient avoir un effet bénéfique !!!

gaetan: D'où proviennent les roches volcaniques? Magmatiques ? Et de quoi sont-elles composées ?

JMB : Les roches magmatiques proviennent de la solidification du magma. Elles sont constituées en majorité de silicium et d'oxygène. Et aussi : magnésium, fer, titane, aluminium, calcium, sodium, potassium, manganèse, phosphore. Elles contiennent aussi de nombreux éléments à l'état de trace : nickel, cobalt, tantale...

Le magma provient de la fusion partielle du manteau terrestre à une profondeur d'environ 100 kilomètres. Soit il sort en surface et donne des roches volcaniques, soit il cristallise en profondeur pour former des roches plutoniques (qui affleurent ensuite par érosion).
Romeo: Dans l'article de présentation, on parle d'immense danger, de possible catastrophe écologique. Un tel scénario vous parait-il réaliste ? Merci.

JMB : Oui car les dépôts des éruptions anciennes témoignent de leur importance. On pense même que des disparitions majeures d'espèces animales ou végétales sont la conséquence de phases éruptives exceptionnelles durant plusieurs millénaires. Ces laves peuvent recouvrir des régions grandes comme la France. Ceci pourrait expliquer la disparition des dinosaures et des ammonites à la fin de l'ère secondaire. Et de même la disparition des trilobites à la fin de l'ère primaire.

Thom: En toute franchise, quel est votre opinion sur Vulcania ?

JMB : Vulcania est le centre européen du volcanisme. C'est un projet ambitieux du point de vue scientifique, pédagogique et une belle réalisation.

La difficulté consiste peut-être à faire revenir un visiteur une deuxième fois. Remarquons que le tarif d'entrée, justifié, reste élevé pour une famille. Mais je vous encourage tous à visiter ce site dédié aux volcans.

Hulk: Comment les volcans sont devenus votre passion ? Qu'est-ce qui vous a fasciné ? C'est depuis votre enfance ?

JMB : Enfant, c'était les minéraux, les fossiles et les roches, quand je parcourais les Alpes avec ma famille. Les volcans sont le témoin d'une terre active et non inerte comme on pourrait le croire. Un volcan c'est un sommet, une aventure.

Ce métier demande un peu "la tête et les jambes". Aux missions de terrain passionnantes succèdent des périodes plus austères mais enrichissantes en laboratoire.

Tawahi-kiwi: Bonjour M. Bardintzeff, je viens de parcourir rapidement vos réponses à propos des supervolcans. Ma question serait : Existe il une définition scientifique aux supervolcans (du style toutes éruptions qui auraient un VEI supérieur à 8) ou s'agit t-il juste d'un terme créé par les journalistes scientifiques de la BBC pour ce genre d'éruption de type caldeira.

JMB : Comme je l'ai déjà dit le terme supervolcan, pratique, reste ambigu. Une super-éruption peut, elle, parfaitement se définir. Effectivement une échelle (VEI = Indice d'Explosivité Volcanique) a été définie, de 1 à 8. Elle correspond un peu l'échelle sismique des magnitudes.
La super-éruption correspond au VEI = 8.
C'est-à-dire plus de 1000 kilomètres cubes, une colonne éruptive haute de 50 kilomètres et une très importante injection stratosphérique de cendres et d'aérosols.

Le dôme sommital du Merapi à Java en Indonésie s'écroule régulièrement. à l'arrière-plan on distingue, de gauche à droite, les volcans Sumbing et Sundoro et le plateau de Dieng

Caro: Avez-vous étudié le Volcan Merapi ? Quelles sont vos conclusions ?

JMB : Oui. J'ai étudié le volcan Merapi dès 1980, dans le cadre de ma thèse d'Etat sur les nuées ardentes. Il s'agit d'un volcan bien sûr dangereux, situé dans une région peuplée. Les nuées ardentes du Merapi sont particulières car elles résultent de l'explosion et de l'éboulement d'un dôme de lave visqueuse. On a d'ailleurs défini un type "Merapi".

Guillaume: Pourquoi un sol est fertile autour d'un volcan ?

JMB : Les cendres volcaniques contiennent des éléments (magnésium, potassium, phosphore..) qui constituent une sorte d'engrais naturel. Autour des volcans, en zone humide tropicale, la végétation repousse très vite après une éruption. Attention, un élément (fluor, sélénium) peut être nocif à forte concentration et utile à plus basse concentration. En Indonésie, près des volcans, les cultivateurs font presque trois récoltes de riz par an contre une seule en Inde.

Merci beaucoup Jacques-Marie Bardintzeff, le mot de la fin ?

JMB : Un grand plaisir de partager cette heure avec vous. Merci pour vos questions variées qui ont recouvert les grands domaines de la volcanologie actuelle.

Un forum Internet continue jusqu'au 24 Octobre sur le site de Futura-Sciences vous pouvez y poser vos questions.

http://forums.futura-sciences.com/forum122.html.

Au revoir à tous ! Et à bientôt…