-

Transcript du tchat organisé avec Jacques Marie Bardintzeff sur le thème des supervolcans.

  
DossiersSupervolcan : Transcript du t'chat du 10 Octobre 2006
 

Rebecca: Combien y a t il de supervolcans dans le Monde ? Et quels sont ceux qui sont les plus dangereux ? Merci.

JMB : Il est difficile de répertorier les supervolcans car ils ne font pas toujours de super-éruptions. Bien souvent, ils font, fort heureusement, des éruptions beaucoup plus modestes. On connaît celui de Yellowstone dans le Wyoming et celui de Toba à Sumatra. En Europe, le Vésuve ou Santorin (en Grèce) pourraient dans un avenir éloigné devenir des supervolcans. On peut estimer à une dizaine environ les volcans "nominés" pour devenir supervolcan.

Sylvain: Les volcans d'Auvergne ayant été en activité d'il y a 200 000 ans à il y a seulement 8 000 ans (je crois), peut-on les considérer comme définitivement éteints ?

Le puy de Côme dans la chaîne des Puys © J.M. Bardintzeff

JMB : Les volcans d'Auvergne sont beaucoup plus importants et complexes qu'on le croit généralement. Ils représentent 17 provinces magmatiques différentes, la première en activité au début de l'ère tertiaire, il y a 65 millions d'années. Par exemple, le Cantal ou le Mont-Dore sont définitivement éteints. La chaîne des Puys, active depuis 100 000 ans environ, a connu une très grande activité il y a 10 000 ans à 8 000 ans. Un peu plus au sud, le lac Pavin, daté de seulement 6 000 ans, est le plus jeune volcan de France métropolitaine. C'était hier à l'échelle géologique. La chaîne des Puys ne peut donc pas être considérée comme éteinte, bien que son réveil ne soit pas d'actualité.

gaetan: Bonjour. D'où viennent les cendres projetées par les volcans ? Est-ce de la poussière de roches volcaniques?

JMB : Les cendres volcaniques ont deux origines. Comme vous le dites, certaines proviennent de roches solides pulvérisées (magma ancien recyclé). D'autres cendres résultent de la pulvérisation à l'état liquide du magma de l'éruption et témoignent d'un magma neuf. Il est très important pour un volcanologue de distinguer les deux types. Un volcan qui rejette essentiellement des cendres "fraîches" du deuxième type présente un danger supérieur.

georges: Bonsoir, peut-on par tomographie à grande échelle ou avec les séismes ayant lieu visualiser l'évolution de la chambre magmatique d'un supervolcan ? Merci de votre réponse.

JMB : Effectivement, les chambres magmatiques sont assez bien connues par sismologie. Les ondes sismiques se comportent différemment lorsqu'elles traversent une poche magmatique liquide. Les volumes des chambres magmatiques sont connus, de plusieurs dizaines à plusieurs milliers de kilomètres cube (cas de Yellowstone). Mais il est illusoire de suivre une évolution qui s'effectue à l'échelle de plusieurs millénaires.

miteny: Une autre question sur Yellowstone (encore !) : peut-on être sûr qu'il ne va pas exploser dans les 10 prochaines années (la poche de magma est peut-être encore trop loin de la surface) ?

JMB : On ne peut être sûr de rien. Une grande activité hydrothermale règne à Yellowstone (300 geysers et 10 000 sources chaudes). On note aussi des mouvements du sol et des séismes. Ce site volcanique est étroitement surveillé par mes collègues américains.

Sylvain: Quelle est la définition simple d'un supervolcan ?

JMB : Le terme supervolcan est ambigu, il s'agit d'un volcan susceptible de produire une super-éruption ou en ayant déjà produit une. Ces super-éruptions sont séparées par de nombreuses autres plus modestes. Une super-éruption est une éruption colossale, qui libère 1 000 à 3 000 kilomètres cubes de magma en quelques jours. Mais heureusement, elles ne se produisent que tous les quelques dizaines ou centaines de milliers d'années.

johann: Existe-il des parcours sans dangers pour des gens qui voudraient découvrir et connaître les volcans en amateurs ?

JMB : Les volcans ont la bonne idée d'être variés. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les moyens, physiques ou financiers. On peut commencer par la belle aventure des volcans d'Auvergne. On continue par les volcans italiens.

Eruption sous le glacier Vatnajökull en Islande le 9 octobre 1996. Une importante fissure, de 3 km de long et de 300 m de large, s'est ouverte. Un panache de cendres noires, éjectées à grande vitesse, côtoie un nuage blanc de vapeur d'eau

Puis en Europe, en Islande. Puis on se lance sur les autres continents. Sur un volcan actif, il faut toujours être accompagné d'un guide ou d'un spécialiste. A titre personnel, j'accompagne chaque année un groupe sur des volcans avec l'organisme Terra Incognita. Le prochain : les îles de la Sonde, de Bali à Komodo. Ce sera du 8 au 24 juillet 2007.