Planète

La double crise volcanique du Pichincha et du Tungurahua

Dossier - Les colosses de l'Équateur
DossierClassé sous :Volcanologie , Volcan , équateur

IRD - Suds en ligne

Ce triptyque sur les volcans fascinants est réalisé par des scientifiques de l'IRD, après ceux de l'Équateur, les volcans du Vanuatu, et du Chili...

  
DossiersLes colosses de l'Équateur
 

En Équateur, l'année 1999 a vu le réveil des volcans Guagua Pichincha, inactif depuis 1660, et le Tungurahua, endormi depuis 1918. Le déroulement et la gestion de ces deux crises volcaniques diffèrent par bien des points.

Volcan Tungurahua (5.023 mètres). Les éruptions volcaniques engendrent de grands volumes de cendres qui peuvent être transportées par le vent sur plusieurs centaines de kilomètres et influer sur les conditions climatiques régionales, qui affectent à leur tour la biodiversité. © naturexpose.com, Olivier Dangles et François Nowicki

Le Guagua Pichincha est un volcan à dômes proche de Quito (plus de deux millions d'habitants). En cas d'éruption même de magnitude moyenne, des quantités importantes de cendres et ponces retomberaient sur la capitale.

Les alentours du Tungurahua sont moins peuplés mais ce volcan est connu pour avoir produit au cours d'éruptions antérieures de violentes nuées ardentes en direction de zones où des villages sont aujourd'hui construits.

Volcan Tungurahua, Équateur. © IRD, Michel Monzier

Pichincha et Tungurahau : la difficile gestion d'une double crise volcanique

Ces deux crises étant simultanées, quelles sont dans chaque cas les méthodes de prévention à prendre ? Est-il réaliste d'évacuer une ville aussi importante que Quito ?

L'évolution de l'activité des deux volcans est surveillée en continu et les autorités, se basant sur les rapports des scientifiques, doivent décider de la conduite à tenir au jour le jour.