Planète

Le cas du hoki labellisé MSC : une pêche durable ?

Dossier - Des espèces de poissons menacées au menu des cantines
DossierClassé sous :poisson

-

Les 6 millions d’écoliers français qui mangent quotidiennement à la cantine consomment régulièrement des espèces de poissons profonds dont certaines sont menacées d’extinction.

  
DossiersDes espèces de poissons menacées au menu des cantines
 

La pêcherie du hoki de Nouvelle-Zélande a été certifiée en 2001 par le MSC. Pourtant, certains facteurs sèment le doute sur le caractère durable de cette pêcherie : le hoki est pêché entre 200 et 800 mètres de profondeur aux chalut pélagique et chalut de fond1, techniques de pêche qui endommagent toutes deux les fonds marins.

Filets de pêche. © Bathyporeia, Flickr, CC by-nc 2.0
La pêcherie du hoki en Nouvelle-Zélande, labellisée MSC, est-elle réellement durable ? © Mylène Lebois

La pêche au chalut de fond génère plus d'impacts sur les coraux que toute autre pêcherie profonde néo-zélandaise2.

En outre, les captures de hoki, dépassant largement les 200.000 tonnes par an dans les années 1990, ont chuté jusqu'à atteindre 29.000 tonnes en 2007, signe d'une mauvaise gestion de la pêcherie et d'un déclin inquiétant des stocks.

Le MSC et le choix des pêcheries

Le reproche qui est fait au label MSC est de ne pas avoir su résister à la demande du marché pour des produits de la mer respectueux de l'environnement même si en réalité, de tels produits n'existent pas encore aux volumes souhaités.

Le MSC a fait le choix de redéfinir la « durabilité » en matière de pêche de façon à satisfaire la demande. C'est ainsi que le MSC appose un sceau d'approbation sur des pêcheries destructrices et non sélectives, et ne certifie qu'une fraction minime de pêcheries à faible impact3.

Certains produits de la pêche sont labellisés MSC. © Kristin Brenemen/Flickr CC by-nc-sa 2.0

Notes

1.Seafood Choices Alliance, 2008. « Guide des espèces à l'usage des professionnels », p.51
2. Étude d'impact des méthodes de pêche entrant en contact avec le fond, realisé par le ministère des Pêches de Nouvelle-Zélande. Ministry of Fisheries of New Zealand, Bottom Fishery Impact Assessment Bottom Fishing Activities by New Zealand Vessels Fishing in the High Seas in the SPRFMO Area during 2008 and 2009, p. 63 (hoki (49 %), empereur (32 %) and oreos (13 %).
3. Jacquet et al., 2010, «Seafood stewardship in crisis», Nature 467:28-29.