Planète

Pêche au chalut : des poissons profonds issus de pêches destructrices

Dossier - Des espèces de poissons menacées au menu des cantines
DossierClassé sous :poisson

-

Les 6 millions d’écoliers français qui mangent quotidiennement à la cantine consomment régulièrement des espèces de poissons profonds dont certaines sont menacées d’extinction.

  
DossiersDes espèces de poissons menacées au menu des cantines
 

es poissons profonds commercialisés en France sont majoritairement pêchés au chalut de fond, entre 200 et 2.000 mètres de profondeur, dans l'Atlantique nord-est. Ces techniques de pêche sont très destructrices.

Les chalutiers tractent des filets immenses, appelés chaluts, sur le fond des océans. L'ouverture horizontale du filet est assurée par de larges panneaux d'acier de 5 tonnes chacun qui « ratissent » tout sur leur passage. © Mcsc1995, Pixabay, DP

Les espèces profondes sont généralement très vulnérables à l'exploitation en raison de leur grande longévité, de leur croissance lente et de leur reproduction tardive.

Les albatros suivent les chalutiers, pour attraper les poissons rejetés à la mer. © Claire Nouvian

En 2010, les chercheurs du CIEM rappelaient que 100 % des captures d'espèces profondes dans les eaux européennes se trouvaient en dehors des limites de sécurité biologique. On considère qu'un stock est en dehors des limites biologiques de sécurité si sa biomasse est inférieure à la valeur correspondant à un principe de précaution préconisé par le CIEM, quand sa taille ne garantit pas pleinement sa survie.