Planète

Les principales expériences

Dossier - Momaretto : Safari au fond des océans
DossierClassé sous :océanographie , momaretto , Pourquoi pas

Ifremer

-

Suivre les expériences et les découvertes de 55 scientifiques embarqués à bord du dernier né de la flotte océanographique française, aux sources hydrothermales situées sur la dorsale médio-Atlantique (zone qui voit les plaques Amérique et Afrique-Europe s'écarter de 3 cm par an).

  
DossiersMomaretto : Safari au fond des océans
 

La première partie de la campagne Momareto (7 – 17 août) sera consacrée à la mise en oeuvre de nouveaux outils développés dans le cadre du projet européen EXOCET/D. Ils permettront d'explorer, de décrire, de quantifier et d'observer la biodiversité de l'écosystème hydrothermal.

1 - Développements technologiques

Cette partie correspond à la phase finale de démonstration du projet qui associe treize partenaires européens. Ces outils s'intéressent à l'imagerie (module d'observation autonome, utilisation de l'imagerie sonar pour la cartographie des habitats, reconstruction 3D), aux analyses chimiques in situ et aux prélèvements d'eau, à la capture sous pression des animaux et aux suivis temporels instrumentés. Ils permettront d'explorer, de décrire, de quantifier et d'observer la biodiversité de l'écosystème hydrothermal.

Le Module de Mesure en Route du victor 6000 est destiné à effectuer de la cartographie multinodale haute résolution, bathymétrique, optique et acoustique d'un site par un relevé systématique de données à l'échelle de quelques centaines de m² à quelques km². Illustration © Alris/Ifremer - Tous droits réservés

Une cartographie très précise de Lucky Strike sera réalisée en tout début de campagne, à l'aide du nouveau module de mesures en route du Victor 6000. Elle permettra de visualiser la distribution de la faune sur ce champ hydrothermal.

2 - Biologie en environnement profond

Durant la seconde partie de la campagne (18 août - 6 septembre), les scientifiques étudieront, en privilégiant diverses approches, la réponse des espèces hydrothermales aux variations de leur environnement. Un projet d'écologie, ciblé sur les moulières de Lucky Strike, visera à définir la composition de ces assemblages de faune en fonction de leur environnement (chimie, température, débit). Cette expérience se poursuivra en fin de campagne par le déploiement du prototype TEMPO, module d'observation biologique instrumenté qui permettra pour la toute première fois de suivre la dynamique temporelle de ces moulières pendant un an.

Le module instrumenté AISICS permettra quant à lui de renseigner, à court terme (48 h), la colonisation des communautés microbiennes sur différents types de substrats. Un piège à particules, déployé en 2005 pour étudier les flux de matière et la dispersion des larves, sera récupéré sur Rainbow. Il sera redéployé sur Menez Gwen pour 12 mois. Des déploiements de cages remplies de moules sur Menez Gwen, permettront à l'équipe du LabHorta de suivre la biologie (reproduction, alimentation, détoxication et mécanismes de défense) de cette espèce en fonction des saisons. Ces cages permettront à plusieurs équipes un accès à des échantillons biologiques vivants tout au long de l'année.

© Ifremer - Tous droits réservés

La faune prélevée (crevettes, crabes, moules, poissons) permettra aux biologistes d'évaluer la réponse des organismes aux stress du milieu, par des expérimentations à bord ou des expériences ultérieures en laboratoire. La structure génétique de la faune sur les différents sites hydrothermaux sera étudiée.

Enfin, la structure hydrothermale baptisée "Tour Eiffel" sera imagée sous toutes ses fractures pour répertorier, au cours des années, les changements qui s'y sont produits, tant au niveau de son activité et de la structure géologique elle-même que de la faune qui la colonise.