Planète

Yssingeaux, la ville aux origines gallo-romaines

Dossier - Tourisme en Haute-Loire
DossierClassé sous :Haute-Loire , Voyage , géographie

-

Cette Haute-Loire est vraiment différente de la région que le nom de la Loire évoque en général : ses célèbres châteaux, ses grandes villes… Nous parlerons ici d'une histoire tout sauf paisible, puis nous nous arrêterons autour d’un fleuve lui aussi turbulent, sculptant une géologie tourmentée. Nous y rencontrerons une nature riche qui doit composer avec la main de l’homme.

  
DossiersTourisme en Haute-Loire
 

Son nom serait la transcription du patois occitan « lou cin djaï », ce qui signifie « les cinq coqs ». Toujours est-il qu'entre chapelle des Pénitents et faïences pharmaceutiques, Yssingeaux mérite le détour.

Chamalières-sur-Loire, dép. Haute-Loire, France (Auvergne). Église prieurale romane Saint-Gilles, XIe et XIIe siècles. © Torsade de Pointes, Wikipedia, DP

À l'époque gallo-romaine, Yssingeaux occupait le sommet du mont Saint-Roch, à l'est de la ville. La citadelle dominait la vallée de la Siaulme et veillait sur l'une des voies reliant les vallées du Rhône et de la Loire.

Au début du Ve siècle, une invasion barbare dévasta le Velay. En 985, le cartulaire de Chamalières mentionne la paroisse d'Issingaudo. Au Moyen Âge, la ville est ceinturée de remparts et flanquée de tours.

Au XVe siècle, l'évêque du Puy-en-Velay, Jean de Bourbon, fit édifier une maison forte, relais entre le siège épiscopal et la résidence d'été des évêques à Monistrol-sur-Loire. Restauré, ce bâtiment accueille aujourd'hui la mairie. Lors des guerres de Religion, la ville fut assiégée par les huguenots. Les remparts et la dernière tour encore debout furent rasés à la Révolution.

À visiter, entre autres, à Yssingeaux

La chapelle des Pénitents (cette appellation date du XVIIe siècle), dédiée à Notre-Dame des Pénitents, comporte des voûtes romanes et, dans son carrelage, une croix de 12 m, vestige de la première construction de l'édifice qui pourrait remonter de la fondation, au XIIe siècle, du refuge pour les pèlerins se rendant au Puy.

Le musée Saint-Roch, situé dans la chapelle néogothique de l'hôpital, est consacré à la médecine du XVe siècle au XIXe siècle, avec plus de 150 objets classés témoignant de la vie au sein d'un hôpital à cette époque, dans une zone de montagne. On y trouve aussi une remarquable collection de faïences pharmaceutiques.

Et, en général, l'architecture traditionnelle de la région dont l'originalité repose sur la toiture couverte de lauzes, plaques de phonolite découpées selon des failles et taillées par le lauzeron. Le lauzeur les posent ensuite sur les toits à l'aide de clous.

Vous trouverez ci-dessous les coordonnées de l'office du tourisme d'Yssingeaux :
Office du Tourisme d'Yssingeaux
24, place Carnot
43200 Yssingeaux
Tél. : 04 71 59 10 76