Planète

Une première approche de l’archipel des Cyclades

Dossier - Grèce : voyage aux Cyclades, perles de l'Égée
DossierClassé sous :Grèce , Cyclade , île grecque

Découvrez l’archipel égéen des Cyclades pour un voyage fascinant dans la Méditerranée orientale. Le décor de carte postale est bien connu, mais nous remonterons le temps jusqu’au Bronze ancien pour rencontrer la civilisation cycladique, fleuron du commerce et d’un art étonnamment moderne, à la merci d’un volcan.

  
DossiersGrèce : voyage aux Cyclades, perles de l'Égée
 

Peuplées ou inhabitées, accueillant des villes chargées d'histoire ou simples cailloux inhospitaliers, les îles égéennes sont diverses et nombreuses, très nombreuses même. Voici donc Myconos, Santorin et les autres dans leur écrin méditerranéen.

Les couleurs nationales grecques. © Erweh, cc by nc 2.0

Nome (unité administrative) des Cyclades

Ce que l'on appelait, jusqu'à la réforme administrative de 2010, « nome » des Cyclades est composé de 56 îles -- 2.000 selon certains -- éparses dans les eaux de la mer Égée, appréciées des touristes. Pétries de pierre, de soleil et de sel marin, elles s'étendent au sud-est de l'Attique, la région entourant Athènes.

Notre caïque devant Kamenès. © Claire König

Ces îles doivent leur nom au cercle (kyklos en grec ancien) que forme l'archipel organisé autour de l'île sacrée de Délos.

Carte des Cyclades. © Gaba, cc by nc 3.0

Les îles principales de A à T

  • Amorgos
  • Anafi
  • Andros
  • Délos
  • Folégandros
  • Ios
  • Kéa
  • Kimolos
  • Kythnos
  • Milos et Andimilos
  • Myconos
  • Naxos
  • Paros et Antiparos
  • Petites Cyclades : Iraklia, Schinoussa, Koufonissia, Donoussa
  • Santorin : Santorin et Thirassia
  • Sérifos
Église à Sérifos, dans l’ouest de l’archipel. © Leenders, cc by nc 2.0
  • Sifnos
  • Sikinos
  • Syros
  • Tinos
  • Îles actuellement inhabitées : Gyaros, Kéros, Despotiko, Polyaigos, Makronissos, Rinia, etc.

Les Cyclades jouissent d'un climat méditerranéen, hivers cléments et étés frais (pour la région !) dus aux fameux meltèmes, vents du nord périodiques.

Les géologues attribuent la formation de l'archipel à des bouleversements telluriques : glissements de l'écorce terrestre, séismes et éruptions volcaniques qui firent s'effondrer dans la mer de nombreuses étendues de terre ferme.

Quatre îles d'un peu plus près

Centre administratif du nome des Cyclades, Syros est l'une des îles densément peuplées de l'archipel, avec ses côtes compliquées d'anses, de caps et de baies. Ermoupoli, ville principale et port de l'île, est le chef-lieu des Cyclades. On y vient pour le pittoresque du quartier Vaporia et ses rues étroites. Quant à la deuxième ville de l'île, Ano Syros, elle a conservé son allure médiévale : remparts, ruelles en pente et innombrables escaliers. C'est là que se trouve le Centre d'études historiques.

Dans le village de Chora, sur Folégandros. © Taviani, cc by nc 3.0

On trouve, à l'est de Syros, quelques sites importants pour la préhistoire, par exemple, la colline de Kastri. De belles plages, comme Galissas, se trouvent dans la partie sud-ouest. Bref, cette île offre tout ce dont rêve le touriste : sable fin, visites, soleil et bonne humeur des habitants !

Délos fut le centre politique et religieux de la mer Égée pendant un millénaire. Aujourd'hui inhabitée, l'île sacrée vit naître, d'après la mythologie, Apollon et Artémis. Le site archéologique occupe presque toute l'île. Du port partait une voie jusqu'au sanctuaire d'Apollon, bordée de temples, d'autels, d'ex-voto, de mosaïques, d'un stade, d'un gymnase, de maisons. Non loin de là, l'île de Rhénée servait de nécropole. Délos est célèbre pour la terrasse des Lions, l'agora des Italiens, le lac sacré et bien d'autres choses...

Située dans les Cyclades centrales, l'île de Paros fut réputée pour son marbre. Troisième île de l'archipel par sa taille, elle est habitée depuis la plus haute Antiquité. Un musée archéologique se trouve dans la ville principale de cette île très touristique, Parikia, et compte une importante collection de sculptures découvertes sur Paros. La petite île d'Antiparos, toute proche, est connue pour sa grotte et est entourée de petits îlots déserts.

Kythnos, dans les Cyclades occidentales, a semble-t-il abrité les plus anciens occupants de l'archipel. Aristote a vanté l'efficacité de son système administratif !

La plage de Kythnos. © Klementschitz, GNU 1.2

Au cœur de l'histoire méditerranéenne

Les Cyclades sont donc occupées depuis « toujours » et ont vu passer tout ce que le monde méditerranéen a compté de peuples. L'archipel occupe, en effet, une position stratégique pour la navigation des époques anciennes. Grâce à cet atout, ces îles furent le centre d'une belle civilisation -- dite cycladique -- au troisième millénaire. Ensuite, ce fut les Perses, Athènes, Rome et Byzance, les croisés, avec le duché de Naxos, l'orbite vénitienne vers 1500, les Ottomans, puis les îles devinrent la propriété de la Grèce en 1830. Une histoire bien compliquée !

Enjeu décidément stratégique, ces îles furent aussi le repaire de nombreux pirates, le centre de disputes incessantes entre catholiques et orthodoxes, occupées partiellement par les Italiens, partiellement par les Allemands pendant la seconde guerre mondiale.

L'exode rural brisa le bel équilibre de l'archipel, qui vécut une période sombre avant de renaître avec le développement touristique.